Dernières nouvelles
Accueil » Economie et entreprise » Doing Business 2016 : Le classement des pays africains

Doing Business 2016 : Le classement des pays africains

La Banque mondiale vient de publier la nouvelle édition de son rapport «Doing Business», qui mesure chaque année la qualité et l’évolution du climat des affaires à travers le monde. Quels sont les pays africains les mieux classés ?

Banque mondialeLa Banque mondiale a publié le 29 octobre dernier la nouvelle édition de son rapport Doing Business. Cette étude mondiale évalue la qualité et l’évolution du climat des affaires à travers 189 économies, via une multitude de critères allant de la facilité de création d’une entreprise à la protection des droits de propriété, la pression fiscale ou encore l’accès à l’électricité. Selon cette étude, les dix économies avec les environnements réglementaires les plus favorables aux entreprises sont Singapour, suivi de la Nouvelle-Zélande (2), le Danemark (3); la Corée du Sud (4); Hong Kong (5); le Royaume-Uni (6); les États-Unis (7); la Suède (8); la Norvège (9); et la Finlande (10). Maurice reste au premier rang en Afrique (32e dans le monde) devant le Rwanda, qui retrouve sa deuxième place cédée l’an dernier à l’Afrique du Sud. La nation arc-en-ciel se range cette année au 4e rang africain derrière le Botswana. La Tunisie (74e) complète le quinté de tête et se range au premier rang parmi les pays d’Afrique du Nord, juste devant le Maroc (75e).

Quid des autres pays africains ? Les rangs d’autres économies notables dans le groupe sont : le Kenya (108), l’Ouganda (122) et le Nigeria (169). Les économies les moins bien classées de la région sont l’Erythrée (189), le Soudan du Sud (187) et la République Centrafricaine (185). Quelles sont les tendances du classement? Cette année, la région compte 5 des 10 économies ayant le plus amélioré l’environnement des affaires. Ces économies sont l’Ouganda, le Kenya, la Mauritanie, le Sénégal et le Bénin. Le Rwanda a mis en place le plus de réformes en Afrique subsaharienne cette année, avec un total de 6 réformes. Le Kenya, Madagascar et le Sénégal suivent de près avec 4 réformes chacun. Le Rwanda a mis en place un service d’évaluation du crédit en mai 2015, soutenant ainsi la capacité des banques et autres institutions financières à accéder à la solvabilité de potentiels emprunteurs. Il a également rendu la création d’entreprise plus facile en n’exigeant plus que les nouvelles entreprises ouvrent un compte en banque afin de s’enregistrer pour la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Le Kenya a lancé un centre de services administratifs offrant aux entreprises des services de préenregistrement dans les villes principales, réduisant ainsi les délais nécessaires à la création d’entreprises de 4 jours.

Dix ans auparavant, cela prenait plus de 54 jours à un entrepreneur au Kenya pour créer son entreprise, ce qui prend maintenant seulement 26 jours, bien moins que la moyenne régionale. Madagascar a renforcé la protection des investisseurs minoritaires en exigeant que les directeurs avec des conflits d’intérêts doivent divulguer la nature de leurs intérêts au conseil d’administration. Au Sénégal, le service public d’électricité a amélioré la régulation concernant les procédures de connexion et a réduit les coûts en diminuant le montant du dépôt de garantie.

Economie Investissements

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*