Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Le Cameroun importera 95.000 tonnes d’huile de palme cette année

Le Cameroun importera 95.000 tonnes d’huile de palme cette année

Le Cameroun, gros consommateur d'huile, ne couvre pas ses besoins.

Le Cameroun, gros consommateur d’huile, ne couvre pas ses besoins.

C’est un pays qui dépend de l’extérieur. Des jouets et autres gadgets en passant par les cure-dent et du riz, il faut aussi compter l’huile de palme, bien que le pays soit doté d’immenses terres arables. Faute de moyens cultivables adéquats et d’autres raisons naturelles, en 2016, la production d’huile de palme sur le territoire camerounais a connu une baisse de l’ordre de 30 %. Cette dégringolade ne va s’arrêter cette année. Le Comité de régulation de la filière des oléagineux et l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc) le confirme. Et pour éviter une pénurie qui pourrait pénaliser les consommateurs – en deux ans le déficit est estimé à 130.000 tonnes -, le gouvernement camerounais a d’autorisé des importations de 95 000 tonnes d’huile de palme et ses dérivés, révèle Jacquis Kemleu Tchabgou, le secrétaire général de l’Asroc.

Ces importations se feront à des conditions préférentielles, avec notamment un taux de douane de 5% et une exonération de la TVA, permettront de garantir aux raffineurs locaux la disponibilité de la matière première en vue de la production, tout au long de l’année 2017, des huiles végétales raffinées, des savons et autres produits dérivés.
Agro-alimentaire Industrie agro-alimentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

error: