Dernières nouvelles
Accueil » Economie et entreprise » Forum Afrique développement : Un rendez-vous devenu incontournable

Forum Afrique développement : Un rendez-vous devenu incontournable

 

Cette année deux chefs d’Etat et plusieurs ministres de différents pays du continent ont assisté à leur manière à ce forum qui est inscrit dans l’agenda annuel des décideurs africains. A la fois lieu de débat et de business, l’édition 2017 a tenu toutes ses promesses.

fiad casablancaPour la cinquième année, le Forum international Afrique développement (FIAD) organisé par le Groupe Attijariwafa Bank s’est tenu à Casablanca. Plusieurs personnalités ont convergé vers la capitale économique du royaume, avec à leur tête, le président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, invité d’honneur de cette édition. Il était venu en tant que VRP en chef de son pays pour vendre son ambitieux Programme national de développement économique et social (PNDES). “Nous avons élaboré un programme très ambitieux qui a bénéficié de plus de trois fois d’engagement de financement que ce dont nous avons besoin”, a-t-il déclaré aux nombreux journalistes venus couvrir la cérémonie d’inauguration.

A côté de Kaboré, il y avait également le Président guinéen Alpha Condé, mais lui a préféré se faire extrêmement discret. Néanmoins, les deux hommes ont non seulement reçu les patrons des patrons ou responsables des chambres de commerce de l’UEMOA, mais ils se sont entretenus en privés avec Abdeslam Ahizoune, le PDG de Maroc Telecom.

Lors de ce forum, il y avait aussi une cohorte de ministres venus du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Burkina Faso, etc. C’est pourquoi beaucoup n’hésite pas à comparer le FIAD au Forum mondial de Davos, mais à une échelle africaine.

Chaque année avec ses records. Pour 2017, ce sont quelque 2000 particpants qui s’y étaient donnés rendez-vous, se traduisant à plus de 4000 rencontres B2B. “Ce forum est pour nous l’occasion de rencontrer des acteurs importants en Afrique, mais également de repréciser au top management du Groupe d’Attijariwafa Bank nos ambitions et nos projets sur le continent”, a affirmé à Afrimag, Mossadeq Baly, le PDG du Groupe hôtelier panafricain Azalaï Hotels. Ce forum qui est “devenu un rendez-vous incontournable dans l’agenda annuel des décideurs africains”, selon les termes de Paul Obambi, a été l’occasion de se pencher sur les questions qui préoccupent le continent. En témoigne à suffisance le thème principal du FIAD 2017 : “les nouveaux modèles de croissance inclusive”. Car, il est vrai qu’au cours des 15 dernières années, le continent a connu la croissance la plus forte de la planète (+3,5%), même si 2016 est marqué par un net ralentissement avec une progression de 1,6% seulement. Cependant, beaucoup d’initiés se posent la question de savoir à qui a profité cette croissance. Dans les pays pétroliers comme le Nigeria, l’Algérie ou l’Angola il y a eu une augmentation des salaires qui ont fini par trop peser sur les budgets des Etats. Et quand les cours du pétrole se sont repliés, les difficultés ont commencé. En somme, il s’agit d’une fausse redistribution des richesses créées, puisque l’inflation engendrée par les augmentations de salaires ont vite fait de l’anihiler. Dans beaucoup d’autres pays, les fruits de la croissance sont très mal distribués. La valeur ajoutée qui doit en principe être répartie entre les pourvoyeurs de capitaux, les salariés et l’Etat ne profite finalement qu’à une minorité. Il s’agit néanmoins d’un véritable dilemme qui n’a pas échappé à Lionel Zinsou, l’ancien Premier ministre béninois. Selon lui, “l’émergence est impossible sans une croissance soutenue, mais toute croissance est de nature à nourrir les inégalités”. Par conséquent, il faut que les politiques publiques soient définies de manière à ce que les richesses soient mieux réparties. Par conséquent, il faut qu’il y ait suffisamment de prélèvements, sans pour autant que la pression fiscale ne soit dissuasive. De même, du côté des entreprises, il faut placer les ressources humaines ainsi que la responsabilité sociale au cœur de la stratégie.

Développement FIAD

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

error: