Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Un numéro 100 porteur de mille défis !

Un numéro 100 porteur de mille défis !

En 2007 AFRIMAG est passé du projet à la réalisation pour affronter la dure réalité de l’entreprise. AFRIMAG, c’était avant tout une foi en l’avenir de l’économie du continent, une conviction que le futur des pays africains se joue dans l’avenir commun qu’ils partagent.

afrimag 100Bientôt 10 ans, ce qui ne fut qu’un simple business plan griffonné sur une feuille volante a appris à devenir une entreprise affrontant la dure réalité du marché. Ainsi, le magazine des décideurs africains s’est frayé un chemin, grâce à l’attachement des hommes et des femmes qui le constituent. Il s’agit de fournir à tout moment une information pertinente, aidant les chefs d’entreprises et des autorités publiques à la prise de décision.

Il a fallu apprendre à planifier les actions à mener en fonction des ressources disponibles. Il a fallu souvent faire des arbitrages et quelquefois affronter les adversités. Car, comme pour toute entreprise qui est lancée dans un garage, il faut savoir faire des choix.

Ce numéro 100 a franchi toutes ces étapes. Il n’aurait sans doute jamais vu le jour si de nombreuses entreprises ne nous avaient accompagnés, croyant tout autant que nous à la réussite de ce projet. S’il est aujourd’hui entre les mains ou sur les écrans d’ordinateurs de 100.000 lecteurs c’est parce qu’autant de décideurs croient comme nous en l’avenir du continent.

Pourtant, ce chiffre symbolique est plus un défi qu’il faut décliner en nouvelle stratégie de conquête du continent qu’une simple satisfaction. Les mois, les années à venir verront sans doute une nouvelle dimension de cette publication qui a mis plusieurs années à trouver sa place dans le paysage médiatique continental. Nous irons aussi loin que nos lecteurs voudront bien nous porter. Et à l’heure des nouvelles technologies, aucune limite n’est permise. Nous ne nous en donnons pas.

En cette période cruciale où tous les projecteurs sont braqués sur le continent africain, AFRIMAG continuera à jouer modestement, mais fermement, sa partition. Les pays francophones où nous sommes présents, le Maghreb, l’UEMOA et la CEMAC sont devenus les véritables moteurs du développement africain. Certains comme la Côte d’Ivoire réussissent même à afficher des  croissances insolentes avec 9% annuels en moyenne depuis la fin de la crise. Le Maroc, quant à lui, attire autant les investisseurs étrangers dans les secteurs à forte intensité de technologie comme l’automobile et l’aéronautique qu’il est devenu lui-même l’un des plus gros investisseurs sur le continent. Partout, tous secteurs confondus, l’Afrique se construit. Nous ne nous contenterons pas seulement de le relayer, mais nous serons un acteur en donnant l’information qui facilite la prise de décision, en donnant continuellement la parole aux hommes qui comptent sur ce continent d’avenir. 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*