fbpx

Afrique centrale : Pénurie de pièces de monnaie à cause des Chinois

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les pays d’Afrique centrale ayant en commun le CFA font face à une pénurie de pièces de monnaie. Les Chinois sont accusés de se livrer à un grand trafic qui prive l’économie des six pays de la Communauté économique monétaires de l’Afrique centrale (Cemac).

Depuis plusieurs années, la Cemac est confrontée à ce sérieux problème de pénurie de pièces de monnaie qui disparaissent comme par enchantement du circuit de paiement en espèces. Ce serait les Chinois toujours plus nombreux dans cette région, qui se livreraient à un trafic de ces pièces en alliage pour leur valeur marchande.

Plusieurs réseaux d’exportation de ces pièces, entretenus par des ressortissants chinois, auraient ainsi été démantelés notamment au Cameroun. La raison de ce trafic est simplement que la valeur du métal utilisé pour leur fabrication est supérieure à la valeur faciale. Le calcul est donc vite fait, en échangeant par exemple un billet de 10.000 FCFA en pièces de monnaie, on peut se retrouver avec du métal d’une valeur 15 à 20% supérieure.

Vers la fin de l’année dernière, la Banque centrale des Etats de l’Afrique centrale, Beac avait lancé une grosse commande de pièces de monnaie qui avaient été dispatchées dans les six pays, mais la solution n’a été que de courte durée. Il y a eu comme un effet d’air, puisqu’en cette fin d’année 2020, à l’approche des fêtes de fin d’année où le commerce est en effervescence, beaucoup de Camerounais, Gabonais, Tchadiens, Congolais, Equato-guinéens et Centrafricains ne parviennent pas à mettre la main sur les pièces de 25, 50 ou 100 Fcfa qui sont les plus prisées.

Partager.

Répondre