fbpx

Attractivité minière : la Guinée chute de la 20e à la 43e place 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Institut Fraser vient de publier son classement annuel des circonscriptions minières. La Guinée chute de 23 places malgré une bonne application des réglementations.

Ledit classement de l’entité basée au Canada permet de situer sur l’attractivité des juridictions minières.

Ainsi, la Guinée qui occupait  la 20e place en 2019 est désormais à l’échelon 43 au sortir de l’année 2020.  Pourtant, elle était au 20e rang en 2019. Bien que cette régression chamboule les prévisions du pays qui était à la fois leader continental, et 1er au monde pour son potentiel minier, des progrès sont à noter. Première productrice africaine de bauxite, la Guinée passe de la 68e à la 44e place mondiale pour sa structuration des politiques minières en vigueur.


Concernant les réglementations en vigueur, la bureaucratie et la complexité de la législation ont été améliorées, constate l’institut Fraser accordant un bonus  de 33 points : il s’agit de la meilleure performance pour un pays africain.

Il convient de rappeler que la Guinée est la 4e attractivité minière de l’Afrique  et occupe présentement la 3e place pour son plan des politiques minières, sur 13 pays évalués. 

Le classement de l’institut Fraser a porté sur  77 pays pour son classement annuel de 2020.

Partager.

Répondre