Auteur Anthioumane D. Tandia

Anthioumane D. Tandia

Diplômé en Economie internationale à l’université Hassan II de Casablanca, Maîtrise, Anthioumane D. Tandia est arrivé au monde du journalisme économique en 1998 par le biais des Editions de la Gazette. En 2000, il a rejoint la Gazette du Maroc, puis Challenge Hebdo jusqu’en 2007, année où il a fondé AFRIMAG, magazine de l’économie panafricaine. Outre AFRIMAG, il a dirigé la rédaction de Conjoncture, mensuel économique de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), jusqu’en 2010. Directeur de publication AFRIMAG, Anthioumane D. Tandia est également consultant.

Banque & finance
0

L’or connaît des signes de désamour sur le marché

Le métal jaune serait-il en train de perdre son statut de valeur refuge ? Les marchés financiers sont plus volatils que jamais, la récession menace en Allemagne, et l’issue de la guerre en Ukraine toujours plus lointaine. Ce tableau devrait théoriquement propulser les cours de l’or au sommet, mais c’est une trajectoire inverse que l’on

Actualité chefs d’Etat africains et le Premier ministre néerlandais au centre, Mark Rutte, à Rotterdam
0

Changement climatique : L’Afrique veut en finir avec la double peine.

Rotterdam était exceptionnellement la capitale de l’Union africaine ce lundi 05 septembre. La cité portuaire hollandaise, très en pointe dans la protection de l’environnement, abritait au siège du Global Center on Adaptation (GCA) le sommet africain sur l’adaptation (ndlr climatique), un rendez-vous auquel le magazine panafricain Afrimag était convié. Il s’agit d’un sommet préparatoire en

Editorial Prof Dr Patrick V. Verkooijen, Président du Global Center On Adaptation et le  Président Macky Sall du Sénégal 
0

L’adaptation pour l’Afrique, un autre défi pour le continent

Avant la «COP africaine» – historique – sur les changements climatiques, dite COP 27, qui doit se dérouler du 7 au 18 novembre 2022, à Charm el-Cheikh en bord de la Mer rouge, en Égypte, le Centre mondial pour l’adaptation (GCA), en collaboration avec l’Union africaine (UA), la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds

Actualité
0

Le Ghana en route vers le défaut de paiement

La dégradation de la notation souveraine du Ghana est tout, sauf une surprise. Depuis plusieurs semaines, elle était attendue par les opérateurs des marchés. Le couperet est tombé vendredi soir. L’agence S&P Global Ratings a revu à la baisse le rating du Trésor ghanéen sur les emprunts en devises de “B-/B“ à “CCC+/C”. Accra se

Actualité
0

Transformation structurelle des économies du continent : Le fonds Africa 50 consolide son rôle de catalyseur  

D’abord le crédo. Investir dans les infrastructures pour la croissance en Afrique. Le fonds Africa 50 fait aujourd’hui face à une rupture majeure (crises, pandémies…) qui le positionne non plus en tant que simple véhicule d’investissement mais au cœur des projets de transformation structurelle des économies africaines. Preuve s’il en est. En moins de six

Banque & finance Joseph Ribeiro
0

La BAD et la Société Générale aux petits soins des PME

Le groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 13 juillet, un partenariat avec la Société Générale portant sur une ligne de financement de 50 millions d’euros, ciblant les TPE et les PME africaines, une population d’entreprises souvent indésirables au guichet bancaire en raison de risques élevés. Cette facilité contribuera à accroître la capacité de tolérance

Actualité
0

Sénégal : Trois messages forts de Macky Sall à l’IDA 20

Après avoir appelé à une vingtième reconstitution ambitieuse des ressources de l’Association internationale de développement (IDA, Groupe Banque mondiale) l’année dernière au Sommet d’Abidjan, les dirigeants africains se sont réunis à nouveau à Dakar, ce jeudi 7 juillet, pour plaider en faveur d’un démarrage énergique de la mise en œuvre d’IDA-20. Le sommet a traité cinq

Editorial
0

Relever le défi de la sécurité alimentaire en Afrique

Sécurité voire souveraineté alimentaire. Voici les expressions que professionnels, décideurs publics comme privés et experts en géostratégie ont au bout de la langue depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Pour cause, ces deux pays sont les véritables greniers de la planète, avec 30% des parts de marchés cumulées sur le blé sans compter la

1 2 3 22