fbpx

Burkina Faso : Le Patronat face aux défis du développement économique et social  

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un forum économique s’est ouvert ce jeudi 2 juin 2022 à Ouagadougou sous le magistère du Premier ministre burkinabè, Albert Ouédraogo. Ce forum organisé par les patrons d’entreprise se veut de trouver des sillons de résilience des affaires dans un contexte sécuritaire difficile  

Le gotha de l’économie nationale du Burkina Faso s’est réuni ce jeudi 2 juin 2022 à Ouagadougou au cours d’un forum économique pour se pencher sur l’environnement des affaires dans le contexte de la crise sécuritaire que traverse le pays. Il s’agit d’une première pour ces patrons de se rencontrer à un tel niveau autour donc du thème : «Le Patronat face aux défis du développement économique et social du Burkina Faso». Une thématique qui illustre à souhait le fait que, malgré le contexte difficile, les acteurs économiques restent mobilisés pour faire face à l’adversité. Alors, pour le Premier ministre burkinabè, Albert Ouédraogo qui a présidé la cérémonie inaugurale, cette rencontre des dirigeants du secteur privé «sonne comme un message de résilience envoyé au reste du monde que, malgré les difficultés, le Burkina Faso reste debout.» Tout en reconnaissant que le monde des affaires est très affecté dans ses activités, il n’a pas manqué de saluer l’engagement du conseil national du patronat burkinabè qui face à l’adversité, continue de mener des réflexions soutenues autour des questions du développement des affaires.

Albert OUEDRAOGO

Le Premier ministre Albert Ouédraogo et le président de la Chambre de Commerce (à gauche)

Par ailleurs, il faut noter que les acteurs économiques burkinabè ont, malgré la dégradante situation sécuritaire, fait « des efforts appréciables» comme l’accélération du rythme de progression de l’activité économique dont le taux de croissance est ressorti à 6,9% en 2021, l’accroissement de 22% des impôts et taxes versés au budget de l’Etat, l’excédent commercial historique de 230,7 milliards de FCFA réalisé en 2021. Des performances qui pour le chef du gouvernement doivent être consolidées et dans la foulée, il a invité à plus de civisme fiscal et au patriotisme économique. Du reste, les patrons ont été exhortés à accorder une place importante à l’innovation en vue d’améliorer la qualité des produits mis sur le marché, de même que de développer davantage des stratégies de levée des fonds sur le marché régional pour l’investissement pour faire face au déficit de financement interne de l’économie et enfin de travailler en synergie d’actions avec les centres de recherche afin de faciliter l’adoption des nouvelles technologies.

Cette première édition de la rencontre des patrons burkinabè a pu permettre d’échanger, entre autres, sur les questions de la fiscalité, le rôle de l’Etat et du patronat dans l’amélioration du climat des affaires, le financement de la PME, la diplomatie, le développement des exportations, la promotion de l’investissement des Burkinabè de la diaspora, la révolution digitale et les opportunités d’affaires.

Partager.

Répondre