fbpx

Comment Sarkozy fait son business en Afrique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Administrateur des grands groupes et avocat d’affaires, l’ancien président français Nicolas Sarkozy garde une influence remarquée sur le continent africain.

Dans les lignes de son numéro 693, paru le 8 avril 2021, l’hebdomadaire économique français Challenges montre que l’ancien locataire de l’Elysée a pu construire son réseau sur le continent africain. En tête de ce réseau densément et minutieusement construit se trouve la Côte d’Ivoire. Le Magazine souligne qu’en 2011, Nicolas Sarkozy a apporté un soutien déterminant au président Alassane Ouattara via la force française « Licorne ». Soutien sans lequel, son grand rival, Laurent Gbagbo, n’aurait pas quitté son fauteuil présidentiel pour emprunter le chemin de la Cour Pénale Internationale (CPI).«Presque dix ans plus tard, il vient à nouveau conforter l’ancien Directeur général adjoint du FMI en jouant les cautions internationales après sa réélection pour un troisième mandat sur fond de violences post-électorales», indique Challenges. L’hebdomadaire note également que ce déplacement avait aussi un autre agenda :  permettre à Sarkozy de soigner ses relations dans le business en Afrique. Et ce, via ses postes d’administrateur de plusieurs groupes internationaux notamment français et son activité d’avocat d’affaires.

Un ex-président convoité

L’hebdomadaire hexagonal indique que depuis son retrait de la vie politique, le président Sarkozy est convoité et a un accès facile aux chefs d’Etat en activité entre autres le congolais Denis Sassou-Nguesso, Paul Kagame, Ali Bongo Ondimba

Des multinationales trouvent en lui un homme de confiance de par son expertise géopolitique et sa compréhension des affaires du monde. En appui de ces atouts énumérés par Challenges, l’ex-président français a intégré en 2017 le Conseil d’administration d’Accor, groupe hôtelier dirigé par son ami Sébastien Bazin. «Il a d’ailleurs été reconduit à ce poste en 2019 avec 99,3% des voix», précise l’hebdomadaire, ajoutant que la proximité de Nicolas Sarkozy avec l’émir du Qatar, le Cheikh Tamin Ben Hamad Al-Thani, favorise les synergies de Nicolas Sarkozy. Il est d’ailleurs approché par plusieurs pays dont la Côte d’Ivoire en vue de renforcer les investissements et les intérêts de l’émirat gazier qu’est le Qatar. Sans oublier de préciser dans le sillage de Challenges que Nicolas Sarkozy est aussi présent dans les industries de pointe.

Partager.

Répondre