fbpx

Congo Hold-up : Ouverture d’une information judiciaire à Kinshasa.  

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une information judiciaire visant le clan de l’ancien président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila a été ouverte à Kinshasa après des révélations de détournements présumés de 138 millions de dollars, a assuré ce mercredi 24 novembre des sources judiciaires dans la capitale de la RDC.

Dans une enquête intitulée « Congo Hold-up« , menée par des médias internationaux et ONG, dont la publication a débuté vendredi 19 novembre, Joseph Kabila et sa famille sont accusés d’avoir détourné au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État. Ces détournements présumés ont eu lieu de 2013 à 2018, d’après les auteurs de cette enquête qui fait grand bruit en RDC. 
Interrogé par la presse, le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya a indiqué que « la ministre de la Justice a écrit au parquet, elle a donné injonction aux fins d’enquête et de poursuite« . « Nous ne pouvons pas, comme gouvernement, rester insensible à de telles allégations« , a estimé Patrick Muyaya, également ministre de la Communication. 
« Il y a ouverture d’une information judiciaire«  par le parquet près la Cour de cassation, faisant suite à la demande de la ministre de la Justice, a déclaré à l’AFP, sous couvert d’anonymat, une source de ce parquet.

Dans un communiqué, le service de communication de l’ex-président Kabila a qualifié les conclusions de cette enquête de « Kabilabashing » et de « tentative de décrédibilisation » de l’ancien chef de l’État. Rien que ça !

 

Partager.

Répondre