fbpx

Côte d’Ivoire : Des experts participent à la validation des instruments de l’UA

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Des experts provenant d’une quinzaine de pays africains ont participé de vendredi 12 à dimanche 14 août 2022 à Abidjan, à un atelier de validation des instruments de l’Union africaine ( UA) pour la mise en œuvre de l’inclusion de la charte africaine pour les élections, la démocratie et la gouvernance.

Selon la représentante de l’UA en Côte d’Ivoire, Joséphine Charlotte Mayuma Kala, cette charte qui doit être inclue dans les programmes scolaires, existe déjà mais il faut la renforcer et c’est d’ailleurs la raison de la tenue de cet atelier.

”Vous savez qu’il y a beaucoup de conflits en Afrique, c’est la raison pour laquelle, il faut mettre en place les stratégies pour pouvoir trouver des solutions assez différentes notamment apprendre aux jeunes comment faire la médiation, comment organiser les élections paisibles et transparente, comment mettre en place la démocratie et ce que c’est qu’un état de droit dans un pays africain”, a fait savoir la représentante de l’UA.

Elle a précisé que ce projet s’inscrit dans les aspirations 3 de l’agenda 2063, à savoir une Afrique de bonne gouvernance, de la démocratie, du respect des droits de l’homme, de la justice et de l’état de droit.

Le représentant du Centre européen d’appui électoral ( ECES ), Hamza Fassi-Fihri, a quant à lui remercié le gouvernement italien qui a approuvé le projet il y a quelques semaines, ainsi que l’UA pour le travail fourni en matière de promotion de la paix et de la démocratie, dans le cadre de ses missions et mandats au service de la paix et de la prospérité sur le continent.

“L’Union africaine a voulu rassembler des experts de différents horizons pour nourrir sa réflexion, et cela montre aussi une logique d’excellence qui est tout à son honneur. Vous pouvez compter sur ECES pour contribuer au travail de cet atelier mais aussi pour les étapes suivantes”, a-t-il souligné.

Cinq ateliers régionaux ont été déjà organisés concernant ce projet, note-t-on.

Partager.

Répondre

Retrouvez nous sur Facebook !