fbpx

Entreprises : 1000 nouveaux lauréats Tony Elumelu

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Fondation Tony Elumelu a annoncé le choix de 1000 nouveaux jeunes chefs d’entreprises bénéficiaires de l’ambitieux The Tony Elumelu Entrepreneurship Programme (The TEEP). Initié en 2015, ce dernier vise à financer 10.000 chefs d’entreprises et créer 1 million d’emplois en 10 ans.

Tony Elumelu au milieu de quelques heureux bénéficiaires de sa Fondation

Tony Elumelu au milieu de quelques heureux bénéficiaires de sa Fondation

Pour la deuxième année consécutive, le philanthrope africain, Tony Elumelu, révèle le choix de 1000 entrepreneurs dans le cadre de son ambitieux programme d’accompagnement des jeunes businessmen du continent. Encore une fois, pratiquement tout le continent est représenté du nord au sud d’est en ouest dans ce The Tony Elumelu Entrepreneurship Programme (The TEEP). Il s’agit de la plus ambitieuse et de la plus large initiative jamais lancée sur le continent. C’est aussi le programme le mieux doté financièrement et structuré. En effet, le Président Tony Elumelu s’est engagé à débloquer 100 millions de dollars au profit de ces jeunes chefs d’entreprises, sur une période de 10 ans. L’objectif est de contribuer ainsi à la création de 10.000 emplois sur la période, mais aussi et surtout de générer jusqu’à 10 milliards de dollars US de revenus. 

tinmar 970

Pour l’édition de cette année, 45.000 jeunes entrepreneurs, en provenance des 54 pays du continent ont postulé. Autant dire que la compétition a été rude. Les 1000 projets qui seront donc soutenus “présentent les meilleurs chances de réussite », souligne-t-on auprès de la Fondation Tony Elumelu. Pour cette année, le Nigeria, le Kenya, le Ghana, l’Ouganda et le Cameroun sont les premiers pays d’où viennent les lauréats de ce concours.  

Africapitalisme

Le milliardaire nigérian revendique avant tout son appartenance au continent, c’est pourquoi le programme est ouvert à l’ensemble des pays africains. Il l’a d’ailleurs clairement rappelé sur sa page Facebook au moment de l’annonce des résultats.  » Je suis nigérian de naissance, mais je suis africain avant tout et cela se reflète dans mes actions. Mes investissements concernent plusieurs secteurs et régions : des services financiers, à l’agriculture en passant par la santé, et ils couvrent toute l’Afrique ». Et d’ajouter : « Nos valeurs primordiales qui ont leurs racines dans l’Africapitalisme garantissent que nous ne créons pas de la richesse seulement pour nos actionnaires, mais aussi pour une prospérité durable des communautés et sociétés où l’on opère. C’est mon espoir que ces investissements continuent de rapporter des dividendes au-delà des profits, menant à la réalisation de notre rêve à tous d’une Afrique développée et industrialisée ».

Il s’agit bien d’un concours ouvert à l’ensemble du continent, mais tourné vers la modernité. Pour y participer, mieux vaut être très connecté. Toutes les communications, tous les échanges avec le jury se font sur internet. Comme pour l’année dernière, les participants devaient remplir un formulaire contenant près d’une centaine de questions. Les réponses aident à présenter leur projet et donnent une idée sur les capacités de management du candidat chef d’entreprise. Elles permettent ainsi d’évaluer concrètement les chances de réussite des entreprises qui seront ainsi accompagnées.  

8 millions de dollars US en 2015

« Durant la première année du Programme pour l’entreprenariat, nous avons dépensé plus de 8 millions des 100 millions dollars US prévus comme budget », a rappelé Tony Elumelu, lors de l’annonce des résultats de cette année. Une enveloppe de 5 millions de dollars a été allouée directement aux entrepreneurs lauréats de la première édition afin de les aider à renforcer leurs fonds propres. « Nous avons financé des entrepreneurs, construit des réseaux et aidé des personnes extraordinaires à prendre en main leurs destinées », s’est félicité Tony Elumelu. Et de poursuivre : « les Entrepreneurs Tony Elumelu 2016 deviendront une nouvelle génération de propriétaires de sociétés africaines autonomes qui sont la preuve la plus concrète démontrant que l’amélioration du climat local des affaires sera à l’origine de la transformation économique et sociale de l’Afrique”. 

Il ne s’agit pas simplement d’offrir de l’argent aux 1000 entrepreneurs. Un important programme de soutien attend les lauréats 2016. En effet, pendant 9 mois, ils seront suivis, parrainés et bénéficieront d’un réseautage intense offert par la Fondation Tony Elumelu. De plus, « ils participeront au Forum The TEEP de trois jours qui aura lieu lors de la plus grande rencontre annuelle du génie entrepreneurial africain », comme l’a rappelé Parminder VirObe, Directeur général de la Fondation Tony Elumelu. Selon ce dernier, “le succès de la première édition a été phénoménal. « Nous prouvons à la prochaine génération d’entrepreneurs que leurs idées peuvent contribuer au développement de leur communauté, leur pays et leur continent”.

Une Fondation pour et par les Africains

La Fondation Tony Elumelu est une organisation philanthropique basée en Afrique et financée par des Africains. Fondée en 2010, la FTE est engagée à accompagner la croissance économique africaine, en rendant autonome l’entreprenariat africain. La Fondation tend à créer des solutions durables qui contribueront positivement à la transformation économique et sociale du continent.

A travers des investissements ayant un fort impact, comme l’octroi ciblé de subventions et l’amélioration du climat des affaires, la FTE influence positivement l’environnement opérationnel afin que l’entrepenariat puisse prospérer.

Partager.

Un commentaire

  1. Avatar
    HABIBA PAFAN Florence le

    Bonjour, Nous sommes une jeune association Tchadienne qui a vu le jour en octobre 2006. Nous avons initié un projet qui se nomme « UN SOURIRE POUR UN ENFANT » dont le but est de : permettre à chaque enfant de vivre pleinement sa vie, de grandir dans des conditions plus sûres, plus saines et pleines d’espoir dans les zones rurales du Tchad.
    Mettre en place des programmes d’appui aux familles rurales pour une durée de vie de plus de 10 ans, des programmes d’accès à l’eau, de développement agricole et économique afin de donner les moyens aux familles de prendre en charge la scolarité de leurs enfants ;

    Ø Lutter pour les droits des enfants.

    Ø Aider les familles en difficulté ;

    Ø Mettre en œuvre des actions humanitaires ;

    Ø Permettre l’enrichissement des Maisons familiales rurales par un partage de leurs expériences et savoir-faire,

    Ø Assurer la réinsertion sociale des enfants de la rue et sensibiliser les enfants et jeunes à la non violence et au développement ;

    Ø Appuyer les initiatives locales de développement et participer à la réflexion sur la définition de nouvelles solidarités en contribuant à l’éducation au développement des jeunes en tant que citoyens,

    Ø Développer des partenariats avec les acteurs français et européens de la coopération internationale, Union européenne, collectivités territoriales, Agriculteurs Français et Développement International (AFDI), ….

    Activités

    ASSODEV exercera ses activités dans toutes les régions du Tchad notamment dans les provinces.

    Ø Réalisation d’une étude identifiant les enfants nécessitant des mesures spéciales de protection dans les provinces du Lac – Léré. Nous allons recenser les enfants en difficulté dans le Département de Lac – Léré.

    Ø Formation de douze (12) animateurs locaux dans le domaine de l’encadrement des enfants victime des maladies (vulnérables);

    Ø Organisation de huit (08) séminaires de sensibilisation à la lutte contre la prolifération et le trafic illicite ;

    Ø Distribution, chaque année, d’un kit scolaire aux enfants nécessitant de mesures spéciales de protection ;

    Ø Distribution régulière (une fois le trimestre) de vivres et de matériel de cuisine à (500) femmes chefs de ménages indigentes ;

    L’encadrement touche surtout aux aspects « éducation et protection ». Pour cela, ASSODEV va mettre sur pied des comités « éducation et protection ». Ces derniers, avec l’appui des encadreurs et du psychologue d’ASSODEV, animeront des débats autour des thèmes de prévention et de lutte contre le VIH/SIDA et enseignent les droits de l’enfant.

    Enfin, par le biais de scénettes, les enfants et les jeunes apprennent à lutter contre la violence, les abus, la négligence, la discrimination, la stigmatisation ainsi que l’exploitation économique et sexuelle.

    Etude-identification des enfants nécessitant des mesures spéciales de protection dans toutes les régions du Tchad, et plus précisément ans une des provinces du Tchad pour la phase pilote.

    Activités courantes :

    Ø Prise en charge et encadrement de 210 orphelins qui seront hébergés dans le centre d’accueil dénommé « CERCLE DES ENFANTS » situé dans une des provinces du Tchad ;

    Ø Prise en charge et encadrement de 20 orphelins dans les établissements scolaires dans une des provinces du Tchad ;

    Ø Exploitation d’un moulin à céréales installé dans une des provinces du Tchad. Les recettes serviront à la prise en charge des orphelins qui seront encadrés par ASSODEV.

    Ø Exploitation d’un atelier de menuiserie : formation des enfants chefs de ménages non scolarisés et production de meubles ;

    Ø Exploitation d’un atelier de soudure : formation des orphelins déscolarisés et fabrication d’objets métalliques divers ;

    Ø Exploitation d’un bloc sanitaire dans les différents villages. Les recettes provenant de cette activité serviront à la prise en charge des orphelins pris en charge et encadrés par ASSODEV ;

    Ø Organisation régulière des émissions à la radio et à la télévision nationale et aux autres radios privées

    Ø Ces émissions porteront sur les thèmes de la lutte contre la défense et la promotion des droits de l’enfant, la prévention et la lutte contre le VIH/SIDA, les abus et la violence faites aux femmes, ainsi que l’égalité des genres.

    Ø Sensibilisation d’animateurs locaux de base dans les provinces du Tchad.

Répondre