fbpx

Fintech : Deux startups comptent lancer la première banque digitale d’Afrique centrale

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La gabonaise Fedha et la camerounaise Adwa, toutes deux leaders de leur marché domestique, envisagent de mettre en place la première banque entièrement numérique d’Afrique centrale. L’objectif est de donner accès aux services aux 70% des populations de la sous-région qui en sont exclues.

La fintech africaine est en pleine ébullition et aucune partie du continent n’est épargnée par les mouvements importants actuellement en cours. Si en Afrique de l’ouest on vient d’assister à la cession d’une partie du capital de la startup nigériane Paystack, et que la sénégalaise Intouch annonce avoir favorisé un milliard d’euros de transaction, l’Afrique centrale n’est pas en reste. En effet, la fintech gabonaise Fedha est sur le point de mettre en place avec son homologue camerounaise Adwa, la première banque entièrement numérique.

Selon la presse gabonaise, une convention sera signée entre les deux startups dans la capitale économique camerounaise, Douala, lors de la 3ème édition du Douala Fintech Tour, qui se déroulera du 05 au 06 novembre 2020.


Outre la banque 100% digitale, dans les cinq prochaines années, Adwa et Fedha comptent «digitaliser et monétiser 10 000 entreprises de la sous-région Afrique centrale, mais également soumissionner en tandem aux appels d’offres pour des solutions fintech auprès de grandes entreprises et organisations en Afrique», affirme un communiqué diffusé par les deux entreprises.

L’objectif clairement affiché est de contribuer à l’inclusion financière en Afrique centrale où «plus de 70% de la population exclue du système bancaire pourra, grâce à ce nouveau partenariat, faciliter l’accès aux services financiers à ces hommes et femmes dynamiques qui ne demandent qu’à contribuer au développement de notre continent».

Partager.

Répondre