fbpx

Formation professionnelle : Deux écoles dédiées aux métiers de l’hôtellerie à Abidjan et à Dakar

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Deux centres de formation aux métiers de l’hôtellerie verront le jour l’un à Abidjan et l’autre à Dakar afin d’améliorer l’employabilité des travailleurs, des étudiants et des apprenants de l’industrie hôtelière en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

La signature de partenariat de ce projet dénommé «Programme de qualification et de formation professionnelle dans l’industrie hôtelière en Afrique de l’Ouest» a eu lieu, vendredi 30 septembre 2022, à Abidjan, entre les représentants des parties prenantes à savoir le directeur des opérations du groupe Azalaï, Kamel Senhadji, et la directrice du programme develoPPP for jobs de la GIZ, Ellen Michel.

D’un coût global de 400 000 euros sur la période 2022-2025, équitablement co-financé par les deux parties, ce projet permettra la formation de 380 étudiants et demandeurs d’emploi, la création de 192 nouveaux emplois dans l’industrie dans les deux pays y compris le renforcement de capacités de 10 enseignants de l’Ecole hôtelière de Grand-Bassam (EHB) en Côte d’Ivoire.

Vers le renforcement des compétences dans le secteur hôtelier

Selon M. Senhadji, il s’agit pour les deux acteurs en présence d’apporter leur touche afin que ce secteur ne manque pas de vivier bien formé. Aussi, cet accord permettra-t-il de renforcer les compétences de ses équipes actuelles dans ce secteur de l’hôtellerie qui est en plein essor.

«Si on veut avoir une dynamique affirmée sur le développement de ce secteur, il faut faire fonctionner au mieux cette combinaison c’est-à-dire la synergie entre l’infrastructure et le service. Je tiens à remercier le partenaire GIZ pour ce partenariat qui sera une dynamique de valeur pour la création de l’emploi et de la formation des jeunes de la sous-région», a-t-il affirmé à FAAPA.

De son côté, Mme Michel a indiqué que le secteur hôtelier en Afrique de l’Ouest est un domaine à fort potentiel de développement et de création d’emplois. Ce projet vient contribuer à résoudre le problème de l’inadéquation entre les qualifications professionnelles du personnel et des demandeurs d’emplois du secteur et les besoins de la main d’œuvre qualifiée et expérimentée exprimés par les compagnies hôtelières.

Soutien du gouvernement allemand au projet

«Le gouvernement allemand, à travers son ministère fédéral de coopération économique et du développement, s’est engagé à soutenir les initiatives durables des entreprises privées. Je voudrais lancer une invitation à tous les acteurs de l’industrie hôtelière, notamment les acteurs institutionnels (ministères et autres institutions gouvernementales, écoles d’enseignement technique et professionnelle, etc.) à une implication dans ce projet qui contribuera sans nul doute à l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire et au Sénégal», a-t -elle poursuivi selon la même source de FAAPA .

Les deux futurs centres de formation aux métiers de l’hôtellerie porteront à quatre le nombre total de ces établissements par le groupe hôtelier après ceux du Mali et du Burkina Faso déjà fonctionnels, a-t-on appris.

Partager.

Répondre