fbpx

Guinée/Mines : Le Projet Simandou définitivement relancé

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au soir du mercredi 27 juillet,  l’État guinéen a officialisé la signature de la  Coentreprise  « Compagnie du Transguinéen » ( 𝗖𝗧𝗚 ) AVEC Rio Tinto-Simfer ET Winning Consortium Simandou.

Ainsi reprend le ménage à trois. Les trois partenaires du juteux projet minier ont finalement signé la convention de création de la coentreprise baptisée : « Compagnie du Transguineen » (CTG) pour le co-développement.

Pour rappel, près de 15 milliards de dollars sont en jeu dans ce gisement situé en Guinée forestière.

Mamady Doumbouya

Mamady Doumbouya avec les nouveaux partenaires de la Guinée dans le projet Simandou

Dans la coentreprise « Compagnie du Transguinéen », la Guinée a une participation gratuite et non diluable au capital du chemin de fer et du port à hauteur de 15%. Sa construction est prévue sur une longueur de plus de 600 kilomètres, s’étendant du sud au sud-ouest de la République de Guinée. À cela s’ajoutent des infrastructures portuaires dans la préfecture de Forécariah, en Guinée maritime.

La signature finalement actée aura des impacts sur le développement local, l’industrialisation et l’économie de la Guinée. On peut dire que le Colonel Mamady Doumbouya a eu gain de cause, lui qui avait fait de la défense des intérêts de la Guinée, des points non négociables pour la poursuite des opérations .

La transition vient de reussir un gros coup qui animera les débats.

Partager.

Un commentaire

  1. Soumaoro Moriba le

    Je tien a remercié Monsieur le Président de la republic, Et les compagnies pour le développement de mon cher Pays la Guinée.

Répondre

Retrouvez nous sur Facebook !