fbpx

Guinée : Polémique autour de la dénomination de l’aéroport

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La junte au pouvoir en Guinée a décidé de renommer l’aéroport international de Conakry-Gbessia, « Ahmed Sékou Touré », en hommage au père de l’indépendance guinéenne.

Cette décision qui fait polémique, intervient quelques jours après la restitution de biens immobiliers à la famille Touré. Le colonel Mamadi Doumbouya, chef de la junte, a décidé de ce changement via un décret diffusé à la télévision nationale. Sékou Touré est en effet un personnage controversé. C’est sous son impulsion que la Guinée devient le premier pays d’Afrique subsaharienne française à accéder à l’indépendance en 1958, et il est l’une des figures majeures de la décolonisation du continent noir. Environ 38 ans après sa mort en 1984, il demeure assez populaire dans l’opinion publique guinéenne qui l’érige en héros national. Le palais présidentiel du pays porte d’ailleurs toujours son nom.

Feu Ahmed Sékou Toure, premier président de la Guinée

Mais il est aussi fortement décrié pour les dizaines de milliers de morts causées par son régime qui sombre très tôt dans une dictature paranoïaque. Pendant 26 ans, le président Sékou va en effet gouverner par la terreur, emprisonnant et faisant exécuter sur fond de «complots», après des jugements expéditifs, souvent par contumace. De nombreux rescapés des prisons du régime (dont le célèbre camp Boiro) ont narré des faits de torture et de maltraitances diverses.

C’est pourquoi la nouvelle suscite de l’indignation. Abdoulaye Conté, Secrétaire exécutif de l’Association des victimes (AVCB), estime que c’est une insulte : «Cette décision envoie aux oubliettes les victimes, banalise les crimes». Awa Dramé, représentante de la société civile a déclaré : «Avec l’arrivée du CNRD, une des premières déclarations concernait la réconciliation des Guinéens. Là, nous sommes choqués et nous ne comprenons pas ce geste».

 

Partager.

Répondre