fbpx

Infrastructure : Somagec au cœur des chantiers africains

Pinterest LinkedIn Tumblr +

ROGER SAHYOUNDepuis dix ans, Somagec tisse sa toile en Afrique. Particulièrement active en Guinée Equatoriale à travers sa filiale Somagec ge, qui compte plus 2500 employés, le groupe marocain qui est impliqué dans les plus grands chantiers de son pays, mise sur le continent.

Leader des infrastructures portuaires et maritimes au Maroc, la Société maghrébine de génie civil (SOMAGEC) compte à son actif la construction de tous les ports au Maroc. Port de Tanger Med II, projet d’aménagement de la lagune de Marchica, à Nador, la marina de Casablanca, la station balnéaire de Mazagan, le port militaire de Ksar Sghir, le parc éolien de Tarfaya…, l’entreprise est tout simplement impliquée dans les plus grands chantiers du royaume. L’histoire de Somagec est intimement liée à celle de Rizkallah Riad Sahyoun, son fondateur, aujourd’hui président du Conseil de surveillance du groupe depuis 2007. Lancée en 1966 par cet homme d’affaires visionnaire, l’entreprise est aujourd’hui dirigée par son fils Roger Sahyoun, président du directoire, diplômé de l’Ecole des Travaux publics en France.

tinmar 970

Somagec a une vocation internationale puisqu’elle opère également à l’export. Depuis une dizaine d’années, elle est tournée vers l’Afrique. D’ailleurs, elle a été l’une des premières entreprises marocaines à miser sur le marché africain, qui présente d’importants relais de croissance. C’est en 2005 que Roger Sahyoun a créé une filiale en Guinée Equatoriale, Somagec ge. Elle devient un acteur incontournable du développement dans ce pays de l’Afrique Centrale. Avec plus de 2500 employés, elle compte à son actif plusieurs grands projets : réalisation d’un réseau d’eau potable à Bata, construction du port en eau profonde de Malabo, port de Kogo et Annobon.

Il faut dire qu’avant la création de la filiale équato-guinéenne, la maison-mère avait remporté une année plutôt l’appel d’offres pour l’extension du port de Dakar. Et c’est dans cette foulée que Roger Sahyoun s’est lancé dans l’aventure équato-guinéenne. Depuis l’expérience sénégalaise, Somagec a trouvé des débouchés en Mauritanie, au Bénin…

Le groupe Riad Sahyoun Holding est également présent dans la production d’équipements pour camions. Sa filiale spécialisée dans ce créneau, Mecomar, occupe la première place sur le marché. Ses principaux clients? La presque totalité des administrations, offices, villes, municipalités et communes du royaume. Cette filiale est présente en Afrique. Principaux marchés à l’export : Mauritanie, Sénégal, Egypte, Tunisie, Guinée Equatoriale, etc. Elle vient d’ailleurs de remporter un contrat de partenariat pour l’assainissement de Conakry, la capitale guinéenne. Somagec et Mecomar croulent sous la demande. Pour y faire face, elles sont obligées d’acquérir beaucoup de camions : 300 par an de divers modèles. Les dirigeants ne sont plus satisfaits de l’offre du marché. Ils décident alors de créer leur propre unité de production de camions, faisant jouer la synergie de groupe. Riad Motors voit le jour en novembre 2007. L’unité industrielle, spécialisée dans l’assemblage des camions importés de Chine, est située à Ouled Hriz, dans la région de Settat, et est opérationnelle depuis 2009.

Partager.

Répondre