Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Kobe Bryant, la mort brutale d’une légende

Kobe Bryant, la mort brutale d’une légende

Décédé dans un accident d’hélicoptère à l’âge de 41 ans, avec sa fille Gianna et trois autres personnes, Kobe Bryant laisse un vide énorme en NBA. Et sa mort est un choc absolu.

 

kobe-bryant

kobe-bryant

On pourrait citer des chiffres : ses cinq titres, son trophée de MVP en 2008, ses 18 sélections au All-Star Game, ses deux médailles d’or olympique, sa place de quatrième meilleur marqueur de l’histoire, et bien d’autres…

On pourrait citer ses phrases, parler de son incroyable éthique de travail, de sa dureté légendaire, de son mental de guerrier, de sa reconversion réussie dans l’investissement et la création artistique.

Mais rien de tout ça n’expliquera l’émotion qui circule depuis l’annonce du décès de Kobe Bryant dans le milieu du basket. Les larmes de Tyson Chandler qui secoue la tête en répétant « Non » sur le banc des Rockets, les 24 secondes des Raptors et des Spurs. Les milliers de messages de fans abasourdis sur les réseaux sociaux.

Le choc est énorme en NBA car il est soudain, mais aussi parce que Kobe Bryant fut l’une des plus brillantes étoiles de la ligue. L’une de celles qui débordaient du cadre purement sportif. Il était Hollywood, avec les excès d’un génie trop grand. Une folie qui lui a fait penser qu’il pouvait être le digne successeur de Michael Jordan, et qui l’a fait réussir cette tâche impossible. Une folie qui l’empêchait simplement de croire à l’échec.

Le voir évoluer sur le terrain, c’était comme observer un danseur effectuer en permanence une chorégraphie improvisée. Son jeu d’appuis était parmi les meilleurs de l’histoire de la ligue, sa panoplie de feintes quasiment sans limite. On oublie aussi souvent sa vision du jeu, son jeu sans ballon ou encore sa défense. Certes, il était aussi gourmand et pouvait oublier ses coéquipiers, mais comme l’expliquait LeBron James au moment de le dépasser au classement des meilleurs marqueurs de l’histoire, il n’avait techniquement « aucun défaut dans son jeu. »

« On lui laissait du champ, il shootait à 3-points. On lui rentrait un peu dedans, il vous contournait. Il avait le shoot à mi-distance. Il pouvait poster. Il pouvait mettre ses lancers. Il n’avait aucun défaut en attaque. C’est quelque chose que j’admirais, le fait de toujours mettre la défense sur les talons, parce qu’il était juste impossible de le contenir. Il était juste immortel offensivement par rapport à sa technique et son éthique de travail ».

Cette déclaration date d’hier soir, et elle a forcément un drôle d’écho avec la mort du « Black Mamba » et de sa fille Gianna, âgée de 13 ans. C’est elle qui avait redonné le goût du basket à son père, après sa retraite. Les deux se rendaient d’ailleurs à un match lorsque l’hélicoptère qui les transportait s’est écrasé à côté de Los Angeles.

Il n’y a pas de sens à chercher dans une telle tragédie, la seule chose qui reste est de continuer à faire vivre la mémoire de Kobe Bryant. Avec les millions de souvenirs qu’il a laissés dans les têtes de millions de fans.

 

Source : https://www.basketusa.com/news/586338/kobe-bryant-la-mort-brutale-dune-legende/

Kobe Bryant Sports

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse