Dernières nouvelles
Accueil » Confidentiel et décryptage » Mali : L’avion de la discorde

Mali : L’avion de la discorde

Ibrahim Boubacar Keïta, président du Mali

Ibrahim Boubacar Keïta, président du Mali.

L’achat par le gouvernement malien d’un nouveau Boeing 737 de dernière génération pour le président du Mali, a créé une polémique dans le pays où de nombreuses voix se sont levées pour affirmer qu’il y avait d’autres priorités. Le Premier ministre malien Moussa Mara a justifié l’acquisition de ce luxueux jet par le fait que le précédent avion acquis par le président Amadou Toumani Touré, n’était pas techniquement au point et qu’il revenait moins cher d’acheter un avion que d’en louer un. Cet argument a renforcé justement la polémique. Amadou Toumani Touré avait acquis son Boeing  727-500 en février 2012, soit trois semaines avant le coup d’Etat du 21 mars qui l’avait évincé du pouvoir. L’appareil venait de passer sept mois à Miami pour une remise à neuf. Selon le journal malien « L’Indépendant » qui cite une source proche du dossier, l’appareil avait des papiers en règle et était techniquement au point. Il n’avait d’ailleurs pas servi puisque le pays avait plongé dans le chaos juste après son acquisition. Le malaise est renforcé par les divergences entre les prix annoncés par les autorités maliennes. Pour le président Ibrahim Boubacar Keita, le nouveau jet aurait coûté 40 millions de dollars US, et environ 35 millions, selon son Premier ministre. La division que ce dossier a créée s’est étendue jusqu’au niveau de l’homme de la rue. La population est divisée entre les partisans inconditionnels du président Ibrahim Boubacar Keïta qui soutiennent que l’achat d’un nouvel avion s’imposait pour l’honneur du Mali et ceux qui pensent que, face aux difficultés que le pays a traversées et continue à faire face, cet argent aurait été mieux utilisé en permettant par exemple, l’acquisition de matériel pour l’armée malienne ou en soutenant d’autres axes de développement pour le pays.

Amadou Toumani Touré Ibrahim Boubacar Keita Moussa Mara Transport aérien

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse