fbpx

Maroc-Union africaine : la coopération sud-sud au centre de la rencontre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Ambassadeur-directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, a reçu le 17 novembre à Rabat le Commissaire de l’Union africaine (UA) aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye
L’ordre du jour : la coopération et les moyens de son renforcement.

Les deux parties ont échangé sur les mécanismes de coopération sud-sud visant à promouvoir la paix et la sécurité en Afrique, ainsi que sur le rôle actif du Maroc dans le cadre de la mise en oeuvre de la vision du Roi Mohammed VI pour une coopération solidaire et agissante à l’échelle du continent.

Mohamed Methqal, a reçu le 17 novembre à Rabat le Commissaire de l’Union africaine aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye.

Aussi, les deux parties ont discuté des moyens favorisant le développement de la coopération sud-sud au profit de l’émergence du continent africain, ainsi que des principales actions humanitaires déployées par le Maroc au profit de plusieurs pays membres de l’Union africaine, dans la continuité des échanges tenus entre le commissaire de l’UA et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Il s’agit, entre autres, de la contribution du Maroc à la formation des talents africains et de la dimension humanitaire avérée de la politique étrangère du Royaume sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à travers notamment l’acheminent des aides humanitaires médicales, logistiques et alimentaires dans plusieurs pays africains faisant face à des situations d’urgence ou de crises liées aux catastrophes naturelles.

Bankole Adoye a saisi cette occasion pour saluer l’initiative Royale de solidarité relative à l’acheminement d’aides médicales à plus de 21 pays africains pour faire face à la propagation de la pandémie du Covid-19.

Il a souligné, en outre, la pertinence de la stratégie multidimensionnelle sous l’impulsion du Roi Mohammed VI pour faire face aux menaces et aux défis sécuritaires de la région privilégiant la coopération sud-sud et le développement de projets structurants d’envergure en faveur de l’intégration régionale pour un développement durable du continent africain.

Enfin, les deux responsables ont réitéré leur volonté commune d’œuvrer pour la consolidation de la coopération et du partenariat entre le Royaume du Maroc et la Commission de l’Union africaine.

Partager.

Répondre