fbpx

Océan indien : Les îles Éparses, une épine dans les relations franco-malgaches

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La deuxième commission mixte franco-malgache sur les îles Eparses se tiendra à Paris le 20 octobre prochain. L’annonce a été faite par l’ambassadeur de Madagascar à Maurice, Camille Vital en séjour dans la capitale malgache le 21 septembre 2022, quelques heures avant le discours du président Andry Rajoelina à la tribune de l’ONU.

Enfin, le deuxième round des négociations entre Madagascar et France sur les îles Eparses – à savoir les Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India – démarrera dans la capitale française le 20 octobre 2022. Le président malgache Andry Rajoelina, lors de sa première visite en France fin mai 2019, a demandé à son homologue français Emmanuel Macron de restituer à Madagascar les îles Eparses. Madagascar a déjà donné des noms malgaches à ces îles.

Dans ses résolutions 34/91 du 12 décembre 1979 et 35/123 du 11 décembre 1980, l’Assemblée générale des Nations Unies avait appelé le gouvernement français à entamer des négociations avec le gouvernement malgache en vue de la réintégration des quatre îles, qui avaient été séparées arbitrairement de la Grande île au moment de son indépendance.

Les îles Éparses

Géographie des Îles Éparses dans l’Océan indien

La première rencontre des diplomates des deux pays s’est déroulée au Palais d’Andafiavaratra à Antananarivo le 18 novembre 2019. Au cours de laquelle il a été soulevé l’existence d’un différend sur «la question de souveraineté». Les deux parties se sont mis d’accord pour une deuxième réunion au 1er trimestre de 2020, mais capotée par la pandémie de Covid -19. Il a fallu donc près de trois années pour que la deuxième commission mixte ait lieu. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.

Une démarche arbitraire

Le 23 octobre 2020 le président français Emmanuel Macron visite les îles Glorieuses. Et lui de lancer des propos jugés provocateurs par les Malgaches : «Ici, c’est la France, c’est notre richesse, c’est notre fierté !» Ensuite en juin 2021, un décret pris par la République française érige l’archipel des Glorieuses en «une réserve naturelle nationale» (de France).

Une décision dénoncée comme une démarche arbitraire selon le ministère malgache des Affaires étrangères, pour dire que les îles Eparses deviennent un nœud gordien entre Madagascar et la France. Bien que les principaux responsables des deux côtés prennent le soin de ne pas évoquer officiellement des réactions intempestives. D’autant plus que depuis la première réunion de la commission mixte, des nouvelles têtes gèrent les rênes des départements des Affaires étrangères malgache et française, respectivement les ministres Richard Randriamandranto et Catherine Colonna. Ce qui signifierait une éventuelle retouche des membres de la commission mixte.

Subitement, en attendant la date de cette deuxième réunion, la Russie entre en scène. Le 17 septembre 2022 lors d’une assemblée de l’association «Les Amis de la Russie à Madagascar» consacrée au 50 ème anniversaire des relations entre les deux pays, l’ambassadeur de la Russie à Madagascar Andrey Andreev a adressé un message pertinent. Dans lequel, il évoque clairement que son pays «soutient la République de Madagascar dans sa légitimité de restituer les îles Eparses sous sa souveraineté».

Sur la tribune des Nations-Unies, ce même 21 septembre 2022 le président malgache revient sur sa déclaration de l’année précédente : «J’évoque le souhait de mon pays de voir afin appliquer les résolutions en 1979 et en 1980 sur la restitution et la gestion des îles éparses à Madagascar. (…) Fort de ces deux résolutions, nous espérons pouvoir compter sur le soutien des Nations-Unies». Le nouvel ambassadeur de France à Madagascar, Arnaud Guillois qui débarque à l’aéroport international d’Ivato le 23 septembre 2022 aura du pain sur la planche.

Partager.

Un commentaire

Répondre