fbpx

Private equity : Bpifrance et Mubadala ciblent de concert le marché africain

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Bpifrance et Mubadala Investment Company (Mubadala) ont annoncé, à l’occasion de la 13ème édition du Dialogue stratégique franco-émirien, la signature d’un protocole d’accord pour lancer un nouveau programme de co-investissement dédié au marché du capital investissement africain. 

Les deux partenaires prévoient de déployer ensemble jusqu’à 350 millions d’euros en direct dans des entreprises et dans des fonds de capital investissement africains afin de contribuer au financement des start-ups, PME et ETI africaines en forte croissance. Bpifrance et Mubadala ont bâti de solides relations depuis le lancement du Fonds Franco-Emirien en 2014 puis du Partenariat pour l’Innovation en 2017, en investissant plus d’1 milliard d’euros dans les entreprises françaises, en direct et via des fonds. Ce partenariat a été renforcé en 2020 avec la souscription d’1 milliard d’euros de Mubadala dans le fonds Lac1 de Bpifrance, dédié aux multinationales françaises cotées.

A travers ce nouveau programme, les deux partenaires prévoient de réaliser des investissements conjoints dans des fonds africains de capital développement et de capital risque de premier plan, en ciblant prioritairement les fonds régionaux, multi-pays et panafricains dont les équipes de gestion bénéficient d’une expérience reconnueLes deux partenaires s’appuieront sur l’expertise et le réseau développés par Bpifrance.

Cette initiative intervient après que la France et les Émirats arabes unis se sont engagés, dans le cadre du Sommet sur le financement des économies africaines du 18 mai, aux côtés de quarante-cinq gouvernements et institutions à travailler collectivement en faveur de la relance économique post-Covid en Afrique, notamment à travers un soutien adapté aux entrepreneurs et aux PME. Pour Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance : «Nous sommes ravis d’annoncer un nouvel axe de collaboration avec notre partenaire historique Mubadala, en Afrique, où Bpifrance intervient depuis vingt ans à travers un dispositif pionnier de fonds de fonds : Averroès. Nous sommes plus que jamais convaincus du potentiel du secteur privé africain et du rôle que le private equity va jouer dans l’émergence et la montée en puissance des champions industriels et technologiques du continent. Nous espérons que d’autres partenaires internationaux souhaiteront nous rejoindre dans cette formidable aventure africaine.» Et Waleed Al Mokarrab Al Muhairi, Directeur général adjoint de Mubadala, d’ajouter : «Nous avons développé au fil des ans une relation solide avec Bpifrance et avons investi ou engagé avec succès environ 1,5 milliard d’euros dans plus de 15 investissements en France. Nous sommes ravis d’étendre ce partenariat à l’Afrique, un marché dont nous pensons qu’il présente un important potentiel inexploité, et d’investir à leurs côtés dans des entreprises à forte croissance

Ceci étant, il faut noter que Bpifrance investit en Afrique depuis plus de 20 ans à travers un dispositif de fonds de fonds dédié : Averroès. L’équipe Averroès gère aujourd’hui un portefeuille de 21 fonds africains de capital développement et de capital risque, représentant un portefeuille de quelque 150 entreprises (startups, PME et mid-caps) – basées dans 40 pays africains. L’équipe a récemment lancé son quatrième fonds de fonds, Averroès Africa, avec une taille cible de 100 millions d’euros.

 

Partager.

Répondre