fbpx

La Quatrième révolution industrielle : Le Rwanda lance officiellement le premier centre en Afrique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Rwanda lance un centre pour la quatrième révolution industrielle et rejoint le réseau mondial.

La gouvernance des données et les technologies émergentes, telles que la gouvernance des données, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, seront des domaines d’intérêt essentiels.
Les politiques et les cadres élaborés par  le Centre for the Fourth Industrial Revolution (C4IR Rwanda) seront partagés et mis à l’échelle par le biais d’un réseau mondial de centres

 Le ministère des Technologies de l’information, de la communication et de l’innovation du Rwanda, en partenariat avec le Forum économique mondial, a lancé le 31 mars  le Centre pour la quatrième révolution industrielle (C4IR) au Rwanda.
Paul KagameLes centres pour la quatrième révolution industrielle façonnent de nouvelles politiques et stratégies en matière de gouvernance technologique qui permettent une mise en œuvre et une itération agiles via un réseau à croissance rapide de centres nationaux et infranationaux. C4IR Rwanda mettra un accent particulier sur la gouvernance des données, l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique.
«Le lancement de ce centre est rendu possible par les investissements que nous, en tant que pays, avons faits dans la science et la technologie. J’espère que le centre s’appuiera sur cela en faisant de la quatrième révolution industrielle une force égalisatrice et en apportant des solutions à certains des défis les plus urgents d’aujourd’hui. Nous sommes très heureux d’avoir le Forum économique mondial comme partenaire dans cette entreprise cruciale et d’autres», a déclaré Paul Kagamé, Président du Rwanda  lors de la cérémonie d’ouverture du centre.

Klaus Schwab, fondateur et Président exécutif du Forum économique mondial, qui s’est joint à la cérémonie par vidéo, a souligné l’importance pour l’Afrique de prendre l’initiative de façonner l’avenir de la gouvernance technologique : « Je ne doute pas que le centre annoncera une nouvelle ère pour le Rwanda et le continent. L’innovation et l’entrepreneuriat sont essentiels pour l’émergence de la quatrième révolution industrielle. Le travail de nos centres 4IR a toujours été important, mais en cette période de grands bouleversements mondiaux, il est plus crucial que jamais de construire ensemble un avenir meilleur et d’utiliser la technologie pour ce faire.»
Børge Brende, Président du Forum économique mondial, a prononcé le discours d’ouverture, dans lequel il a souligné le rôle des réseaux C4IR pour aider les dirigeants à anticiper, comprendre et façonner la trajectoire du changement technologique pour des résultats centrés sur l’humain et au service de la société afin d’exploiter les technologies convergentes pour créer un avenir inclusif et centré sur l’humain.
« Il s’agit du premier centre à être officiellement lancé en Afrique », a-t-il déclaré. «Cela en dit long sur le leadership du pays en matière de sauts de vitesse et d’être visionnaire en matière de nouvelles technologies. Je pense que ce Centre pour la quatrième révolution industrielle au Rwanda jouera un rôle important pour atteindre le ratio du Rwanda devenant un pays à revenu intermédiaire supérieur d’ici 2035. Le centre, je l’espère, sera un catalyseur-clé de l’objectif du Rwanda de devenir une société plus prospère».

Renforcer les collaborations et l’innovation

C4IR Rwanda travaillera avec des parties prenantes du monde entier pour concevoir et piloter de nouvelles approches de la gouvernance technologique dans le pays afin de favoriser l’innovation de manière inclusive et responsable.
« S’appuyant sur les antécédents du Rwanda en matière de réinvention de la réglementation des technologies émergentes, C4IR Rwanda joue un rôle essentiel dans l’accélération responsable de l’adoption technologique », a déclaré Crystal Rugege, Directeur général du Centre pour la quatrième révolution industrielle au Rwanda. « Nous utiliserons le centre comme un catalyseur pour que l’Afrique dirige le monde dans l’élaboration d’une quatrième révolution industrielle plus inclusive qui réponde à nos défis uniques et ouvre des opportunités plus équitables d’innovation et de croissance qui ont un impact sociétal ».
C4IR Rwanda a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de la législation rwandaise sur la protection des données et la vie privée et dans la co-conception de sa politique nationale en matière d’IA. Plusieurs projets pilotes sont actuellement menés avec le secteur privé sur l’application de l’IA dans les soins de santé pour examiner comment les solutions peuvent être mises à l’échelle et gérées de manière responsable.
Un exemple d’une telle collaboration est l’intégration du cadre Chatbots RESET développé par le Forum économique mondial. Le pilote Rwanda AI Triage, dirigé par la société mondiale de soins de santé Babylon, a adopté le cadre pour gérer plus de 4 000 consultations médicales quotidiennes via ses centres d’appels. Cela permet aux infirmières de travailler plus efficacement et de prendre des décisions plus rapides pour leurs patients en posant les bonnes questions, en recueillant les informations nécessaires sur les symptômes d’un patient et en leur fournissant des informations pour les aider à choisir le bon chemin de triage. L’intégration d’outils de triage basés sur l’IA dans ce service a été une étape cruciale dans la numérisation du système de santé national.
C4IR Rwanda continuera également à faire progresser son travail dans la gouvernance des données, en se concentrant sur la co-conception de cadres pour les flux de données transfrontaliers et en travaillant avec de multiples parties prenantes pour identifier et combler les lacunes de gouvernance sur l’adoption éthique de l’intelligence artificielle.

Étendre le réseau mondial

La quatrième révolution industrielle a conduit à des percées technologiques dans de nombreux domaines, notamment l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, l’internet des objets et la robotique, l’impression 3D, la nanotechnologie et la biotechnologie.
Le réseau mondial du Forum est une plateforme de collaboration multipartite réunissant les secteurs public et privé afin de maximiser les avantages technologiques pour la société tout en minimisant les risques associés aux technologies de la quatrième révolution industrielle.
C4IR Rwanda rejoint un réseau de 15 centres qui s’étend sur quatre continents. C’est le deuxième centre en Afrique, après C4IR Afrique du Sud.

Partager.

Répondre

Retrouvez nous sur Facebook !