fbpx

RDC : Glencore reprendra la production de cuivre et de cobalt en 2022

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Mutanda Mining, filiale du groupe minier Glencore, le géant suisse des matières premières, Glencore, a annoncé le 18 mai qu’il va reprendre la production de cuivre et de cobalt à Mutanda en République démocratique du Congo, l’année prochaine.

Une reprise annoncée dans le contexte de hausse des prix des deux métaux. Une mesure accueillie favorablement en République démocratique du Congo et les marchés de ces produits miniers. En effet, depuis le début de l’année, le prix du cobalt a augmenté de 37 % pour atteindre 45 000 dollars US la tonne fin avril, sans parler du rallye du cuivre qui a clôturé à 10 257 dollars US la tonne sur le London Metal Exchange le lundi 17 mai. D’après une source proche de Glencore, cette hausse est portée par une forte demande mondiale que la réouverture de Mutanda contribuera à combler en partie.

Il faut rappeler que Glencore avait suspendu, plus tôt que prévu, les opérations de sa mine de cuivre-cobalt Mutanda, en RDC, en 2019. Et ce, pour préserver la viabilité de la mine dans un contexte de chute des prix du cobalt, conjuguée à la hausse des taxes minières.

Une suspension qui n’a pas manqué d’impact sur les performances du géant suisse en 2020, avec une baisse drastique (-41 %) de la production de cobalt à 27 400 tonnes, contre seulement une diminution de 8 % de la production de cuivre à 1,25 million de tonnes.

En République démocratique du Congo, Glencore possède deux mines de cuivre-cobalt situés respectivement à Mutanda et Katanga. Elle opère sur les projets par le biais de ses filiales Mutanda Mining et Katanga Mining.

Partager.

Répondre