Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Rwanda : Avec Arsenal et ses gorilles, le tourisme prospère

Rwanda : Avec Arsenal et ses gorilles, le tourisme prospère

Le Rwanda, le pays des Mille collines, connu il y a 25 ans pour son histoire tragique – le génocide des Tutsis et Hutus modérés- n’arrête pas de surprendre le monde. Le tourisme prospère. Plus  d’une année après  la signature du contrat de sponsoring du Club de football Arsenal par Kigali, les inputs de cette démarche sur le secteur touristique sont importants.

Le 6 septembre 2019, dans le nord du Rwanda, a eu lieu la 15e édition du Kwita Izina (donner le nom), une cérémonie unique  introduite en 2005 afin de sensibiliser aux efforts de préservation des gorilles de montagne, une espèce en danger, menacée d’extinction. 

Une foule participant aux cérémonies de Kwita Izina

Une foule participant aux cérémonies de Kwita Izina

Il s’agit d’une cérémonie habituelle de baptême de gorilles, ces animaux qui attirent des milliers de touristes, des scientifiques, de chercheurs dans ce petit pays d’Afrique de l’Est avec seulement 26.338 km2 situé à côté des géants comme la RDC et la Tanzanie avec respectivement 2.343.410 km2 et 945.087 km2.

Cette année, en tout 25 gorilles ont été baptisés. A cette occasion, et dans le cadre de la promotion de cet événement, le Conseil du développement du Rwanda (RDB) a annoncé les retombées du contrat de 30 millions de livres sterling pour le sponsoring du club britannique de football Arsenal signé en mai 2018.

Au total, 281 bébés gorilles de montagne ont été déjà nommés dans le cadre de l’initiative Kwita Izina. Cette année, cette cérémonie a été placée sous le thème «La préservation…c’est la vie ».

Depuis 2005, le secteur touristique attire l’attention du gouvernement rwandais et implique les communautés dans la promotion de l’écotourisme.

En effet, Kigali a adopté une politique selon laquelle 10% des revenus du parc national des Volcans sont reversés à ces communautés pour soutenir des projets communautaires permettant de rallier les communautés en faveur de la sauvegarde et de la protection de la faune sauvage.  

D’après le RDB, au cours des 14 dernières années, environs  5,2millions d’euros de recettes touristiques ont été utilisés afin de financer 647 de ces projets.  Il s’agit entre autres de la fourniture d’eau potable, construction des centres de santé, salles de classe, des logements aux communautés vivant à proximité du parc national d’Akagera dans l’est du Rwanda, du Parc national de Nyungwe dans l’ouest et du Parc national des Volcans dans le nord. 

‘’Visit Rwanda’’, le chanceux logo pour Kigali

Le contrat  avec le club londonien, d’une durée de trois ans, implique que les joueurs du club britannique de football fassent la promotion du Rwanda en tant que destination touristique de choix, en arborant sur leur maillot le logo de «Visit Rwanda», le plan national de promotion touristique lancé par le gouvernement.

Selon les données de ce conseil, en 2018, le Rwanda a connu une augmentation de 42% des visiteurs. Une performance attribuée à la promotion ‘’Visit Rwanda’’ via des Gunners. Les touristes  viennent surtout des Etats-Unis, d’Australie, de Chine et du Nigéria. Ceux en provenance du Royaume-Uni étant également en hausse.

D’après Belise Kariza, Directrice du Tourisme de la RDB, avant ce contrat,71% des millions de fans d’Arsenal dans le monde ne considéraient pas le Rwanda comme une destination touristique. « À la fin de la première année du partenariat, la moitié des fans d’Arsenal considéreraient le Rwanda comme une destination à visiter», s’est-elle félicitée affirmant que la puissance que confère le partenariat avec Arsenal à la marque Rwanda en termes de visibilité, à travers ses millions de fans dans le monde, n’a pas d’égal. «Il n’y a rien que vous puissiez faire, même une publicité à la télévision ne peut pas vous donner autant d’accès en termes de téléspectateurs. Cela prouve que notre démarche fonctionne».

Le RDB affirme avoir pu drainer de la visibilité de ce pays via les réseaux sociaux. En effet, soutient Belise Kariza, depuis le deal avec ce club britannique, il y a eu une hausse de 100% des abonnés sur la chaîne YouTube de «Visit Rwanda» et de 72% et 577% respectivement sur Twitter et Instagram. Ce que confirme Vinai Venkatesham, directeur du bureau commercial du club qui indique que «le maillot d’Arsenal est vu 35 millions de fois par jour dans le monde». Et les entrées sont déjà au-delà de 30 millions de livres sterling investis.

De son côté, le  Conseil du développement du Rwanda (RDB) fait savoir qu’à ce jour, les retombées de ce partenariat  est de 36 millions de livres sterling.

Au Rwanda, ce pays au passé douloureux, l’industrie touristique contribue à 12,7% du Produit Intérieur Brut (PIB) et crée 132 000 emplois. Il faut signaler que dans sa démarche de développement, Kigali a fait du tourisme un des piliers de sa stratégie pour rentabiliser ses  richesses naturelles. Ainsi, le Rwanda est devenu ces derniers temps la destination privilégiée des touristes internationaux surtout grâce à sa richesse faunique et des paysages naturels fascinants.

Pour rappel, ce projet de partenariat avec le club londonien – Arsenal- prend fin en 2021.

En 2018, le Rwanda a accueilli 1,711 million de touristes soit une hausse des arrivées de 8%, par rapport à 2017, selon les statistiques du Conseil du développement du Rwanda (RDB). 

Les revenus globaux du parc en 2018 ont atteint plus de 21,1 millions de dollars, les permis vendus aux touristes pour suivre les gorilles rapportant 19,2 millions de dollars, selon les chiffres.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse