fbpx

Touhami Rabii, PDG de Gemadec

Pinterest LinkedIn Tumblr +

. Spécialisé dans l’édition et l’intégration de solutions informatiques, le groupe marocain Gemadec signe de plus en plus de contrats avec les pays africains dans le domaine du courrier hybride mais aussi dans celui du recensement biométrique à travers le recensement des fonctionnaires

. Son PDG, Touhami Rabii, explique

 

AFRIMAG : Gemadec vient de signer un contrat avec la Poste du Gabon pour créer un centre national de courrier hybride dans le pays. En quoi consiste ce projet et qu’est-ce quel va apporter à la Poste du Gabon ?

Touhami Rabii : C’est au cours de la visite d’amitié et de travail de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Gabon qu’a eu lieu le vendredi 7 mars 2014, la signature de la convention entre Gemadec, société marocaine spécialiste du courrier hybride, et la Poste Gabonaise. Cet accord annonce la mise en place d’un Centre national de courrier hybride au profit de la Poste gabonaise. Avec ce projet, cette dernière pourra lancer un nouveau service qui lui permettra de réceptionner le courrier des banques, opérateurs télécoms, et autres établissements publics de manière électronique. Ce courrier sera ensuite trié de la même manière que le fait la poste actuellement pour le courrier classique, puis sera envoyé au centre de distribution le plus proche du destinataire pour être imprimé, mis sous enveloppe, puis distribué. Grâce à ce nouveau service, la Poste gabonaise pourra capter de nouveaux clients, faire des économies de coûts, réaliser un gain de temps au niveau de la distribution et également réduire l’empreinte carbone.

Vous êtes en train de déployer actuellement le même dispositif en Côte d’Ivoire. Est-ce à dire que vous avez développé une expertise dans ce domaine ? A quand la finalisation de ce projet ?

Depuis 37 ans, Gemadec, en tant qu’acteur positionné dans l’édition et l’intégration de solutions informatiques, accompagne ses clients pour leur apporter un service de qualité. Depuis prés d’une décennie, l’entreprise a connu une éclosion technologique qui fait d’elle une des références mondiales du courrier hybride. Sa solution de gestion du courrier hybride est utilisée par un grand nombre d’institutions postales telles que les postes du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, du Sénégal, de Namibie et d’Arabie Saoudite, ou encore d’Allemagne avec la Deutsche Post.

Autant dire aujourd’hui que Gemadec jouit d’une expertise dans le domaine du courrier hybride et que sa technologie ePOST est devenue une référence reconnue dans le milieu postal international. Ceci a permis à Gemadec d’être admise en tant que membre de l’Union postale universelle (UPU). L’UPU est une agence de l’ONU dont le siège se trouve à Berne en Suisse et où siègent tous les pays membres de l’ONU en plus de quelques entreprises privées reconnues pour leur expertise dans le domaine postal.

Le projet de la Côte d’Ivoire a été lancé en ce début d’année, il a pour but la mise en place d’un Centre national de courrier hybride. Ce projet couvre la mise à disposition des équipements, des logiciels et des prestations de services nécessaires à la mise en place dudit centre.

Ce projet est actuellement en cours de réalisation, avec notamment l’aménagement du site à Abidjan. Nous espérons finaliser le projet et lancer la production avant la fin de cette année.

Le projet, d’un montant estimé à 1,5 million d’euros, renforce votre présence sur le continent. Aujourd’hui, quelle est la place de l’Afrique dans votre activité ? Que pèse le continent dans votre chiffre d’affaires ?

Aujourd’hui, malgré la conjoncture internationale que nous connaissons, l’Afrique reste le continent qui connait le plus de potentiel de croissance. En témoigne l’intérêt grandissant des opérateurs économiques du monde entier pour l’Afrique.

Notre stratégie est basée sur la coopération Sud-Sud. En tant qu’entreprise marocaine, nous sommes là pour aider, collaborer avec nos frères africains pour créer de la croissance et du développement dans ce continent. Notre proximité géographique et culturelle sont des atouts pour Gemadec. Nous tentons d’utiliser ces forces pour se différencier par rapport à une concurrence internationale de plus en plus rude, mais que nous arrivons à surclasser grâce à notre flexibilité, innovation et rapidité. Aujourd’hui, l’Afrique représente prés de 80% de notre chiffre d’affaires à l’export.

Avez-vous d’autres projets dans le pipe en Afrique ?

Après la Côte d’Ivoire et le Gabon, nous espérons continuer dans cette lancée pour viser d’autres pays africains francophones mais également anglophones qui ne sont pas encore équipés en système de courrier hybride.

Il faut savoir qu’en plus du métier de courrier hybride, la société Gemadec s’est aussi illustrée dans le domaine du recensement biométrique à travers le recensement des fonctionnaires de l’Etat du Gabon en 2009, puis en 2010 en Côte d’Ivoire et dernièrement en 2012 au Burkina Faso. Nos projets futurs pour l’Afrique concernent aussi bien le métier du courrier hybride que le recensement biométrique, deux métiers dans lesquels Gemadec a développé une expertise, un savoir-faire et a gagné en terme de références et de notoriété.

Partager.

Répondre