fbpx

Tourisme : L’Ouganda supprime les taxes aéroportuaires !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Voilà un exemple qui devrait inspirer les Etats africains qui tentent de relancer le tourisme.

Le gouvernement ougandais vient de prendre une mesure spectaculaire en supprimant toutes les taxes aéroportuaires que supportent les compagnies aériennes qui desservent l’aéroport d’Entebbe, ex-Kampala. Dans la plupart des pays du continent, ces taxes sont souvent accusées de plomber la compétitivité-prix de la destination dans une région où l’Ouganda se dispute les flux du tourisme avec la Tanzanie et le Kenya.

Réduire le coût du transport aérien 

Le ministre ougandais des Finances Matia Kasaija a clairement indiqué lors de la présentation du budget pour l’exercice 2021/2022, que l’objectif est de réduire le coût du transport aérien et de stimuler l’activité touristique. 

Les taxes et redevances sont aujourd’hui l’une des plus grandes limites au développement du transport aérien sur le continent, les compagnies les répercutant sur les prix des billets. 

Au cours d’une récente intervention à l’occasion de la 78ème assemblée générale tenue à Doha du 19 au 21 juin, Willie Walsh, directeur général de l’IATA avait confirmé les conclusions du Airport Charges Report, en révélant que huit pays constitués du Niger, de la Guinée-Bissau, du Sénégal, de la République centrafricaine, de la Sierra Leone, de la République du Congo, du Libéria et du Nigeria, prélèvent les redevances et taxes aéroportuaires les plus élevées en Afrique.

Partager.

Répondre