fbpx

Après avoir poussé Tidiane Thiam à la sortie, le Crédit Suisse subit une perte de 4,7 milliards de dollars

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En Afrique quand deux protagonistes ont un différend et qu’un malheur arrive à la partie qui avait ostensiblement tort, la sagesse populaire affirme que sa victime avait une plus grosse tête que son bourreau. Dans l’affaire qui opposait Tidiane Thiam au Crédit Suisse, c’est bien ce qui semble s’être produit. Thiam, appelé à la rescousse pour sauver l’établissement bancaire, a été poussé à la sortie après qu’il ait réussi là où ses prédécesseurs avaient échoué.

L’après Tidiane Thiam risque d’être une période assez difficile pour Le Crédit Suisse qui vient d’annoncer un déficit de 4,7 milliards de dollars US. L’origine de cette perte colossale c’est la faillite du fonds d’investissement Archegos Capital Management que dirigeait Bill Hwang connu pour être un spécialiste des fonds spéculatifs. Mettant en avant les potentiels effets de levier que procure l’endettement pour investir, il se livrait, semble-t-il, à des paris un peu trop audacieux. Mal lui en a pris. Des milliards de dollars sont partis en fumée, emportés par un niveau d’engagement trop élevé. Du coup, plusieurs grandes banques européennes, américaines ou japonaises en ont fait les frais. Mais, une perte aussi importante n’aurait jamais été enregistré si le management du Crédit Suisse avait su compter sur le génie d’un Tidiane Thiam pour limiter le niveau d’engagement.

Car faut-il le rappeler, la banque suisse a été obligée de céder précipitamment plus de 2 milliards de dollars US d’actions afin de limiter ses pertes liées à son exposition vis-à-vis de Archegos. Beaucoup de cadres ont dû démissionner. Parmi eux, sans doute figurent beaucoup de ceux qui avaient l’opportunité de s’opposer à l’injustice qu’a vécu l’Ivoirien, parmi ceux-ci la directrice des risques, Lara Warner et le responsable de la section investissement, Brian Chin.

Cette année, les actionnaires devront presque faire une croix sur les dividendes qui devaient initialement être de 0,2926 Francs suisses et qui ne seront finalement que de 0,1 franc. L’action du Crédit suisse qui avait déjà perdu 25% de sa valeur en mars, va continuer à dégringoler avec cette mauvaise nouvelle.

Comme quoi, le premier anniversaire du départ de Tidiane Thiam de la tête du Crédit Suisse ne sera pas fêté dans le bonheur par ceux qui avaient comploté pour le pousser à la sortie. Ils ont beaucoup à faire avec une perte financière pareille.

Partager.

Un commentaire

  1. Avatar
    TOH CYPRIEN JUVENAL le

    Il existe une juste naturelle dans la vie.
    Tidjane aura vraiment été injustement payé après ce qu’il a apporté à cette institution qui, avant son arrivée, était classée parmi les banques les plus dangereuses pour le système financier international selon les rapports du FMI.
    Félicitations pour ce qu’il a accompli avec les résultats réalisés et surtout bon vent à lui pour la suite de sa carrière professionnelle.

Répondre