fbpx

Entrepreneuriat : l’ambition de Digital Africa pour les Startups francophones

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Digital Africa lance ce mardi 27 septembre, le programme Fuzé, un dispositif d’investissementinnovant à destination des talents d’aujourd’hui et de demain dans le domaine de la tech.

Dans un premier temps, Digital Africa s’adresse aux entrepreneurs des pays suivants : Maroc, Tunisie, Rwanda, Sénégal et Côte d’Ivoire et s’étendra aux autres pays de l’Afrique francophone à partir de 2023.

Ce projet ambitieux s’ancre parfaitement dans l’initiative Digital Africa, qui a pour mission de renforcer la capacité des entrepreneurs africains à concevoir et déployer à grande échelle des innovations numériques au service de l’économie réelle.

Répondre aux besoins des entrepreneurs les moins lotis en Afrique

Destiné aux entrepreneurs opérant en Afrique francophone, Fuzé est un dispositif d’investissement pilote de 6,5 millions d’euros, répartis sous forme de «tickets pouvant atteindre 50 000 euros. Son objectif est d’investir dans des startups africaines qui proposent des solutions technologiques au service de l’économie réelle, afin d’amorcer leur activité et de se focaliser sur leurs efforts de développement. Plus précisément, Digital Africa a souhaité se concentrer sur une étape spécifique qui est mal desservie et sous-financée en Afrique, la phase «d’idéation», étape pendant laquelle le projet se consolide. Ce dispositif est donc particulièrement innovant puisqu’il ne s’agit pas de dons, mais bien d’investissement avec un engagement complet de Digital Africa aux côtés des startups.

Accès aux financements et à la promotion

«Avec Fuzé, nous apportons une solution simple aux talents africains dans la première marche à l’entrepreneuriat innovant, qui est toujours la plus haute et la plus difficile à franchir. Grâce à l’engagement de nos partenaires locaux – incubateurs, business angels, structures d’accompagnement…”, explique Digital Africa. Et d’ajouter : “nous facilitons l’accès au financement de façon transparente et ouverte à tous, pour une meilleure réussite de la tech Made in Africa »

Ainsi, à l’occasion de l’événement Lionstech Invest qui s’est tenu à Dakar à la Délégation Générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes, la signature du premier accord d’investissement a eu lieu. La startup Neolean, une Edtech sénégalaise, offrant des parcours de formations certifiantes courts et des débouchés professionnels, a bénéficié du premier ticket Fuzé.

Le dispositif Fuzé s’appuie sur un réseau de partenaires qui démontrent une capacité d’accompagnement exceptionnelle. Les startups issues de ces structures seront traitées en priorité. Tout programme d’accompagnement peut rejoindre le réseau en postulant via l’interface dédiée.

Aujourd’hui, ce réseau compte des programmes comme la DER, Flat6labs, Open Startup…

Chaque année, dix millions d’Africains entrent dans la vie active et environ 22 % d’entre eux créent une entreprise. L’Afrique est aussi le continent où la transformation numérique est la plus rapide. Cependant, selon l’étude Partech, l’Afrique francophone totalise seulement 10% du volume de financements destinés aux startups du continent en 2021. Face à ces défis et pour naviguer dans un paysage complexe, Digital Africa déploie avec le dispositif Fuzé une stratégie qui permettra à l’espace francophone de tendre vers un équilibre entre agilité et résilience.

Fédérer, promouvoir, accompagner, enrichir, contribuer, sont les maîtres mots qui traduisent dans les faits l’aspiration significative des entrepreneurs numériques francophones à saisir des opportunités. Le souhait de Digital Africa est de soutenir leurs montées en compétences et en expertise, et d’apporter des outils financiers nouveaux propres aux startups comme BSA-Air (Bon de Souscription pour Actions).

Partager.

Répondre