fbpx

Production d’or : L’Afrique du Sud retrouve son trône

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Raffinerie d’or du Rand en Afrique du sud

Selon le rapport de la World Gold Council, l’Afrique du Sud a retrouvé son rang de premier producteur africain d’or en 2021. Pretoria avait été détrôné en 2018 par le Ghana, son principal concurrent sur le continent.

La production sud-africaine du métal jaune a ainsi augmenté de 9,6 % en glissement annuel pour atteindre 105 tonnes (3,7 millions d’onces) en 2021. Pendant ce temps, la production du Ghana a plafonné à 2,81 millions d’onces d’or, soit le niveau le plus bas depuis 2008, soit une baisse de 30 % en glissement annuel due au décrochage des volumes livrés simultanément par les grands et petits producteurs.

Selon la Chambre des Mines du Ghana, la contre-performance est surtout plus prononcée du côté des petits acteurs (-92 %), car une retenue à la source de 3 % instituée depuis 2019 les a incités à se tourner vers des circuits informels pour exporter leur production, ce qui les fait disparaître des statistiques officielles.

Le trio dominant de la production mondiale de l’or

La production mondiale d’or est dominée par un trio constitué de la Chine, de la Russie et de l’Australie. En Afrique, les autres pays producteurs sont le Soudan, le Mali, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, la Tanzanie et le Burkina Faso.

Le cours de l’or se négociait autour de 1.745 dollars l’once le mercredi 24 août, en net recul par rapport au pic à 2.039 dollars atteint le 8 mars dernier. Mais les professionnels du marché prédisent une remontée du métal jaune dans les prochains mois en raison des incertitudes géopolitiques du fait de son statut de valeur refuge qu’il partage avec le dollar.

 

 

Partager.

Répondre