fbpx

Libye: Arrestation de l’ex-PDG de la Libyan Foreign Bank

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les autorités libyennes ont procédé ce lundi à l’arrestation de l’ancien Directeur général de la Libyan Foreign Bank (LFB), selon les responsables de la justice et de la sécurité à Tripoli.

Cette interpellation fait suite à des allégations de fraudes dans un contexte de rivalité au sommet de l’institution qui gère les énormes revenus pétroliers du pays.

tinmar 970

Mohamed ben Youssef a été placé en garde à vue sur les ordres du procureur de la République qui enquête sur lui pour détournement de fonds et mauvaise gestion des actifs de la banque, a déclaré à Bloomberg un responsable du ministère de l’Intérieur.

Cette décision intervient alors que les revenus pétroliers devraient augmenter après la levée partielle, ce mois-ci, du blocus des installations énergétiques par le commandant des forces de l’est, le maréchal Khalifa Haftar.

Haftar avait arrêté la production de brut en janvier pour exiger une répartition plus équitable des revenus entre les deux protagonistes en conflit que sont le Gouvernement d’entente nationale basé à tripoli et celui de Benghazi.

Finalement début septembre, un accord a été trouvé entre Haftar et l’adjoint au chef de gouvernement de Tripoli. Cependant, ni Fayez El Serraj ni le gouverneur de la Banque centrale libyenne n’ont cautionné cet accord, ce qui laisse planer le doute sur son applicabilité.

C’est donc dans ce contexte de tensions continues et surtout de rivalité entre l’est et l’ouest que risque d’être inculpé l’une des personnes qui ont toujours été au centre de la gestion des revenus de la manne pétrolière libyenne.

Les déboire de Ben Youssef ne datent pas d’aujourd’hui, mais ont commencé en 2018 suite à son limogeage par le gouverneur de la Banque centrale libyenne qui détient 100% de la LFB.

C’est l’actuel Président du LFB, Mohammed Najib al Jamal, qui l’a accusé d’avoir réalisé des investissements hasardeux ayant coûté 1,6 milliard de dollars à la banque. Il aurait également falsifier les bénéfices.

Le tribunal administratif libyen a pourtant annulé le limogeage de Ben Youssef qui avait même essayé d’accéder au siège de la banque pour y reprendre son poste, au début du mois. Mais visiblement, cette décision du procureur de procéder à son arrestation, montre que les autorités de Tripoli ont décidé définitivement de son sort.

Partager.

Répondre