fbpx

Financement : Le Togo définit son plan agricole 2022-2023

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP), a ouvert des assises. Il définit les nouvelles conditions pour le financement des projets durant la campagne agricole 2022-2023.

Les travaux visent notamment à «définir d’un commun accord avec les PME/PMI et les Institutions financières partenaires (IFP)» les conditions de financement. Tous les acteurs clés impliqués dans la mise en œuvre du projet sont parties prenantes. Pour la campagne agricole 2022-2023, le plan dédié prévoit de laisser la négociation des financements entre les PME et les IFP.

Approuvée en octobre 2015 et mise en œuvre sur toute l’étendue du territoire national togolais, l’initiative a réussi notamment à mobiliser 17,2 milliards FCFA, à travers 15 IPF, contre des prévisions initiales de 7,5 milliards FCFA, environ 26,25 millions d’euros, soit une réalisation de près de 230%. Sur la période, elle a généré plus de 55 000 emplois directs (dont 27% de femmes), et environ 75 000 emplois saisonniers (dont près de 40% de femmes). Les recommandations des travaux permettront de définir non seulement les nouvelles conditions de financement de la campagne 2022-2023, mais aussi, de jeter les bases d’une pérennisation.

A noter que le PAEIJ-SP est cofinancé par le gouvernement togolais et la Banque africaine de développement (BAD) : il cible les filières maïs, manioc, soja, petits ruminants et volailles

 

Partager.

Répondre