fbpx

Les marchands d’armes se portent comme un charme

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En 2021, les dépenses militaires mondiales se sont chiffrées à 2.113 milliards de dollars. D’après le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), c’est la première fois que le monde franchit la barre symbolique des 2000 milliards de dollars.

En glissement annuel, ce montant est en hausse de 6,1%. Cette augmentation tranche avec le contexte post-Covid-19 où les dépenses les plus urgentes étaient censées converger vers la relance des économies, l’atténuation des effets de la crise sanitaire, la réduction des inégalités et la lutte contre la pauvreté, relèvent les auteurs du rapport.

Par zone géographique de ces dépenses, les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie, et le Royaume-Uni concentrent à eux cinq 62% des dépenses militaires mondiales.  Bien qu’étant toujours en tête avec 801 milliards de dollars de dépenses militaires, les Etats-Unis ont consacré moins d’argent en 2021 par rapport à 2020, avec une baisse de 1,4%. A contrario, la Chine et la Russie ont vu leurs dépenses croître respectivement de 4,7% et 2,9%, se chiffrant désormais à 293 milliards de dollars et 65,9 milliards. Pour Moscou, cette hausse s’inscrit non seulement dans un contexte de hausse des revenus pétro-gaziers, mais également en pleine préparation de la guerre en Ukraine qui a poussé le Kremlin à renforcer ses forces le long de sa frontière.

De son côté, l’Afrique n’a dépensé en 2021 que 1,2% de plus que le montant dépensé en 2020. Au total, le continent ne compte que pour 1,9% des dépenses militaires mondiales.

 

Partager.

Répondre