Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Akinwumi Adesina investi 8ème président de la BAD

Akinwumi Adesina investi 8ème président de la BAD

Investiture AdenisaAkinwumi Adesina, ancien ministre nigérian de l’Agriculture et du développement rural, a été élu 8ème président de la Banque africaine de développement (BAD) le jeudi 28 mai 2015.

Succédant à Donald Kaberuka, du Rwanda, il a été officiellement investi le 1er septembre 2015, à Abidjan en présence de nombreuses personnalités du monde de la politique et de la finance.

Dans un long discours prononcé à cette occasion, il a notamment rendu hommage aux pères fondateurs de la BAD en affirmant : «j’envisage cette charge avec le plus grand sens des responsabilités, avec enthousiasme, dévouement et un engagement total. Aujourd’hui, je peux ainsi m’appuyer sur les structures fortes et profondes qu’ont édifiées les pères fondateurs de la Banque africaine de développement et m’inspirer des grands travaux qu’elle a réalisés en Afrique ».

Il a ajouté en parlant de sa nouvelle charge et des  ambitions de cette institution :  telle est la mission que je m’engage à assumer en qualité de président de la Banque africaine de développement : élargir les possibilités et libérer les potentialités pour les pays, pour les femmes, pour les jeunes, pour le secteur privé, pour le continent. Ce faisant, nous allons déclencher une vague d’innovations porteuses d’une croissance et d’un développement durable et qui profitera à tous.

Alors que les économies africaines sont en croissance, les inégalités augmentent sur tout notre continent. La lueur qui brille dans les yeux de quelques privilégiés est assombrie par le sentiment d’exclusion de la majorité. Des centaines de millions de personnes, pour la plupart des femmes et des jeunes, sont exclus et laissés pour compte. Elles ne ressentent pas les effets de la croissance économique dans leur vie. Notre défi collectif est de conduire une croissance inclusive. Une croissance qui sortira des millions de personnes de la pauvreté. L’Afrique ne peut plus se contenter de simplement gérer la pauvreté. Pour notre avenir et celui de nos enfants, nous devons l’éradiquer.

On peut lire l’intégralité du discours sur le site de la BAD : http://www.afdb.org/fr/

Akinwumi Adesina BAD Banque & Finance

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*