fbpx

Biden annule une mesure de Trump visant les étudiants de 38 pays africains

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le programme de déconstruction des mesures de l’administration de Donald Trump par celles de son successeur, Joe Biden, se poursuit aux Etats-Unis et touche désormais une mesure impopulaire qu’avait prise le précédent locataire de la Masion Blanche contre les étudiants issus de 38 pays africains.

En effet, Donald Trump avait décidé de fixer la durée du visa des étudiants étrangers, dont la plupart issus de pays africains, à deux ans seulement. Cependant, l’administration de Joe Biden qui a lancé une consultation dès l’élection du président américain, a décidé d’annuler cette mesure rejetée par 99% des 32.000 personnes ayant donné leur avis.
Dans une note rendu publique au début du mois de juillet, l’administration américaine explique que « le Department of Home Security (DHS) a reçu plus de 32 000 commentaires pendant la période fixée de 30 jours. Plus de 99 % des commentateurs se sont opposés à la règle proposée, et de nombreux avis ont spécifiquement demandé au DHS de retirer l’avis de proposition de réglementation (NPRM). Moins d’un pour cent ont exprimé leur soutien à la règle proposée, prétextant qu’elle dissuaderait l’immigration illégale, protégerait les travailleurs américains ».
Par conséquent, cette règle de Trump qui allait poser des difficultés aux étudiants issus de 38 pays du continent sera purement et simplement retirée avant même d’être adoptée comme loi et mise en application. Car, si elle entrait en vigueur, elle allait exiger que près de 40.000 étudiants africains concernés ne puissent demander qu’un visa de deux ans renouvelables par période de deux ans, à la suite d’une enquête contraignante du DHS. Ces pauvres étudiants étaient alors exposés à une expulsion pure et simple si l’enquête n’était pas concluante.

Partager.

Répondre