fbpx

African Banker. Excellente moisson pour le groupe Banque populaire

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Groupe Banque Populaire du Maroc décroche le titre de banque africaine de l’année et sa filiale Attawfiq devient la meilleure institution œuvrant pour l’inclusion financière.

Banker awards

De gauche à droite : Mohamed Allouch, DG d’Attawfiq Microfinance, Souleymane Diarrassouba, Directeur Général ABI (Banque Atlantique), Hammad Bennis, responsable des relations medias (BCP) et Youssef Filali Ansary, directeur communication institutionnelle (BCP).

Sur cinq distinctions décernées aux banquiers africains, le Groupe Banque Populaire (GBP) en rafle deux. L’édition 2015 des African Banker Awards (ABA) qui s’est tenue ce 27 mai à Abidjan, en marge de la 50e Assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement (BAD), consacre le GBP comme « Banque Africaine de l’année ». Quant à sa filiale Attawfiq Micro-Finance (AMF) a remporté le trophée « Inclusion financière ». Il convient de rappeler que sur chacune des catégories, cinq institutions financières du continent avaient été retenues dans la short-list. Par exemple, pour la banque africaine de l’année, le GBP était en compétition avec quatre autres nominés que sont la Banque Marocaine du Commerce Extérieur, la nigériane Guaranty Trust Bank et les deux sud-africaines Standard Bank Group et Standard Chartered Bank. Mais le jury a finalement porté son choix sur la Banque Populaire. « Le GBP a récemment pris une participation majeure dans la Banque Atlantique en Afrique de l’Ouest et a contribué à son redressement » précise le jury des ABA.

tinmar 970

Pour décrocher une telle distinction, il faut avoir été performant aussi bien du point de vue quantitatif que qualitatif. Ce trophée est également décerné à l’établissement qui aura contribué à changer le paysage bancaire en augmentant considérablement son portefeuille clients, en jouant un rôle clé en matière de bancarisation ainsi que sur le plan des produits et services à forte valeur ajoutée technologique.

De même dans la catégorie Inclusion financière qui a vu la consécration d’Attawfiq Microfinance (AMF), il y avait comme nominés le géant mondial Mastercard, la Compagnie Financière Africaine (Cofina) du Sénégal, la Fidelity Bank du Nigeria ou encore la Trust Merchant Bank de la République Démocratique du Congo. Pourtant, c’est l’organisme de microcrédit du groupe marocain qui est passé devant ses concurrents. Le trophée « Inclusion financière » récompense l’institution qui s’est le plus distinguée dans ce domaine à travers ses offres de produits et de services financiers destinées à des larges segments de la société – particulièrement aux personnes les plus fragiles économiquement-, favorisant ainsi l’inclusion financière et la croissance. Filiale du GBP spécialement vouée aux activités de microfinance et de microcrédit, la Fondation AMF est l’une des plus importantes institutions du genre en Afrique, grâce notamment à sa large capacité à concevoir et à proposer des produits et services à forte incidence socioéconomique.

Progrès continu pour le continent

Le président du jury des African Awards, Omar Ben Yedder qui est également Directeur général d’IC Publications Group qui publie l’African Banker Magazine, n’a pas caché sa surprise quant à la diversité des établissements qui avaient été retenus parmi les nominés. « Le secteur bancaire africain continue de s’étendre et il y a de plus en plus de zones de croissance », a-t-il affirmé. Le plus intéressant cette année, a été le nombre de nominés dans trois principales catégories que sont l’innovation, l’inclusion financière et la meilleure opération financière ». L’édition de cette année montre que le secteur bancaire du continent est en marche aussi bien au Nord qu’au Sud, à l’ouest et à l’est, mais aussi au centre, a-t-il conclut.

Partager.

Répondre