fbpx

Covid-19 : Le Burundi renforce des mesures préventives 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir  constaté que beaucoup de cas de Covid-19 sont importés de l’étranger, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida a décidé, ce jeudi 03 décembre, de renforcer le contrôle des visiteurs et des sorties du pays.

  »Désormais, les prélèvements d’échantillons, leurs analyses et la délivrance du certificat Covid-19 sont assurés exclusivement par le Laboratoire National de Référence de l’Institut de Santé Publique (INSP)’ a annoncé le Dr. Thaddée Ndikumana, ministre de la Santé publique.

S’exprimant via un communiqué de presse, il a souligné que tout voyageur est tenu de se faire dépister dans les 48 heures avant son voyage.


test covid burundi »Comme il est remarqué que parmi les demandeurs de certificats de voyage, il y a des cas positifs, le port du masque est obligatoire pour tout voyageur qui passe dans les enceintes de l’INSP pour le prélèvement », a-t-il recommandé, notant que celui ou celle qui ne respectera pas cette mesure ne sera pas reçu.

Selon le Dr. Ndikumana, c’est désormais obligatoire à tout voyageur de se présenter à l’équipe médicale affectée aux postes d’entrée pour vérifier l’authenticité du certificat Covid-19.

Au Burundi, 67.818 tests au Covid-19 ont été effectués jusqu’au 2 décembre 2020. Parmi eux, 692 cas positifs ont été enregistrés dont 630 cas déjà guéris et 61 patients sous traitement. Une seule personne est morte au Burundi suite au Covid-19 selon les données  officielles.

Les visiteurs très surveillés

 »Pour les voyageurs entrant au Burundi, la quarantaine de 72heures dans les hôtels est stricte d’application », a annoncé le Dr. Thaddée Ndikumana. Et de préciser que le prélèvement se fait à l’arrivée à l’aéroport ou tout autre point d’entrée.

Et selon lui, le transport des visiteurs de l’aéroport vers les hôtels est de la responsabilité des hôtels en collaboration avec les services du tourisme, en veillant au respect des mesures de prévention du Covid-19.

Et s’il advient qu’il y a un ou des cas positifs à bord d’un avion ou un bateau, le Dr. Ndikumana a souligné que tous les passagers doivent observer une quarantaine supplémentaire de 72 heures avant de bénéficier d’un 2eme test.

Et de mentionner que les camionneurs certifiés qui assurent le transport international des marchandises bénéficient des mesures spécifiques à eux.

Suite au constat que certains voyageurs débarquent dans les aéroports de la sous-région pour entrer au Burundi par voie terrestre ou lacustre, le Dr. Thaddée Ndikumana a rappelé que les mesures de quarantaine les concernent au même titre que ceux qui passent par l’aéroport International Melchior Ndadaye.

Et de recommander aux services des migrations de vérifier les documents de voyage pour repérer le point de départ du voyageur.  »Et ce, afin de permettre aux services de santé d’organiser la quarantaine dans les hôtels choisis à cette fin. Tout contrevenant sera puni », a-t-il averti, mentionnant que pour les voyageurs en quarantaine dans les autres provinces du pays, les prélèvements de contrôle se font dans les hôtels qui les hébergent.

Partager.

Répondre