fbpx

Covid-19 : Le Nigeria veut produire localement des vaccins sous licence

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Afin de satisfaire son ambition de vacciner 140 millions de personnes, le Nigeria ne peut pas compter uniquement sur les importations. Un important budget a d’ores et déjà été dégagé pour la réalisation de cet objectif.

Quelque 10 milliards de nairas, soit 25,20 millions de dollars ont été prévus pour produire des vaccins dans le pays le plus peuplé du continent, selon Osagie Ehanire, le ministre nigérian de la Santé. L’objectif, selon lui, est de faire en sorte que les laboratoires locaux nouent des partenariat avec les détenteurs de brevet de vaccin pour que la production en sol nigérian soit possible dans les meilleurs délais. Car pour l’heure, la recherche n’a pas encore donné de résultat pour la mise en place d’un vaccin grâce au savoir faire local.

«Alors que nous travaillons à la mise au point de nos propres vaccins, le Nigeria explore les possibilités de production sous licence, en collaboration avec des institutions reconnues. Nous explorons également l’option d’une production locale des vaccins dans le pays», a indiqué Osagie Ehanire.


Si Abuja se bat pour la production locale, c’est parce qu’il est l’un des pays au monde qui ont la demande la plus forte de vaccins. Avec 210 millions d’habitants, le Nigeria envisage de vacciner quelque 140 millions de citoyens, soit les deux tiers de sa populations, ce qui demande 280 millions de doses, vu que chaque personne doit être vaccinée deux fois.

Cette nouvelle stratégie n’est évidemment pas facile à mettre en œuvre à cause de la réticence des laboratoires à partager le fruit de leur recherche. Néanmoins, c’est le seul moyen d’arriver à disposer de suffisamment de vaccins d’ici 2022.

Partager.

Répondre