Dernières nouvelles
Accueil » Economie et entreprise » Développement durable. En Afrique, les journalistes ont dit leurs mots

Développement durable. En Afrique, les journalistes ont dit leurs mots

Du 3 au 5 mai 2015 s’est tenue à Niamey, la capitale du Niger, la première édition du Symposium international des médias pour le développement durable à l’horizon 2030 (SIMED). Cette rencontre a regroupé un grand nombre de journalistes venus de différents pays d’Afrique. Durant trois jours, les participants ont débattu de la meilleure façon de “réduire les inégalités pour la fourniture inclusive et équitable des services sociaux de base du Programme de développement durable post 2015”.

Simed 2015Dans son mot de bienvenue à cette importante rencontre, le président du SIMED, Ousmane Dambadji a rappelé les efforts du gouvernement et des partenaires au développement pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Selon lui, l’engagement des medias pour le développement va durablement contribuer à mettre fin à la pauvreté et ouvrir d’autres perspectives pour un monde meilleur.

Pour Fodé N’diaye, Représentant-résident du PNUD (Programme des Nations unies pour le développement), l’initiative du SIMED est la bienvenue car l’ambition des Nations unies au Niger et dans le monde en général, est justement de contribuer à s’attaquer aux inégalités. Selon le premier responsable du système des Nations unies au Niger “les citoyens ont besoin de journalistes de qualité, respectant la déontologie. Les médias ont une grande responsabilité car ce qu’ils disent ou écrivent est lu et entendu par le plus grand nombre, et ils font souvent autorité. Il est donc primordial qu’ils diffusent des informations fiables avec la plus grande objectivité”. A l’ouverture des assises, le ministre de la Communication, SadissouYahouza, a félicité l’ensemble des médias qui s’apprêtent pleinement à accompagner les gouvernements et à apporter leur contribution à la réalisation des objectifs à l’horizon 2030. En effet, l’objectif de cette première édition est de permettre aux journalistes de réfléchir sur des sujets relatifs au développement durable afin de prendre des engagements pour accompagner les politiques nationales dans la mise œuvre des objectifs post-2015.

Les différentes analyses ont démontré qu’au 31 décembre 2015, échéance des réalisations des OMD (Objectifs du millénaire pour le développement), certains objectifs ne seront pas atteints. Mais les chiffres révoltants en termes de mortalité maternelle et infantile, le taux d’éducation extrêmement bas dans bon nombre des pays et du faible taux d’accès à des services d’eau et d’assainissement ont incité les gouvernements africains à lutter pour atteindre les objectifs. Ainsi, les dirigeants du monde, sous l’égide des Nations unies, ont travaillé dans la mise en place d’un programme post-2015 avec une échéance de 2030 dont l’adoption est prévue en septembre 2015. Toutefois, les analyses ont démontré aussi que lors de la réalisation des OMD 2015, les médias ont joué un rôle peu actif dans la sensibilisation des acteurs pour une plus grande participation aux échéances prévues. Pour cela, l’agenda 2015-2030 compte impliquer les médias dans la réalisation des objectifs 2030 d’où l’initiative du Symposium international des médias pour le développement durable (SIMED) à l’horizon 2030.

Au terme de ces trois jours, les journalistes ont remis leur engagement au Président du Conseil supérieur de la communication Abdrahamane Ousmane qui a promis de le remettre au Président de la République Mahamadou Issoufou qui, à son tour, le portera à ses pairs de l’Union africaine (UA).

Développement durable PNUD SIMED

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*