fbpx

Barack Obama

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Barack ObamaIl avait promis de prendre l’initiative face à l’inaction du Congrès : le président américain a offert jeudi 20 novembre une régularisation provisoire à quelque cinq millions de clandestins (dont beaucoup d’Africains), sur un total de 11 millions vivant aux Etats-Unis sous la menace d’une expulsion. « Une amnistie de masse serait injuste. Des expulsions de masse seraient à la fois impossibles et contraires à notre caractère », a expliqué le président américain lors d’une brève allocution solennelle depuis la Maison Blanche, promettant un système « plus juste et plus équitable ».

Partager.

Répondre