fbpx

Centrafrique : la justice sur les traces de l’homme politique français Patrick Balkany

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Centrafrique a saisi le parquet national financier français d’une demande d’information judiciaire visant Patrick Balkany, selon l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur le 12 novembre. Elle soupçonne le député UMP et maire de Levallois d’avoir bénéficié du versement de commissions occultes en marge d’un juteux contrat signé entre Uranim et Areva. Selon les informations du Nouvel Observateur, les autorités centrafricaines «sont en effet persuadés» que Patrick Balkany a été l’un des bénéficiaires des 40 millions de dollars US de commissions occultes versées en marge de la transaction. L’ancien président de la République de Centrafrique, François Bozizé, serait également concerné, selon la même source. Pour rappel, Uranim est une société canadienne qui exploitait la mine d’uranium de Bakoussa jusqu’à son rachat en 2007 par le groupe Areva pour près de 2 milliards d’euros.

Partager.

Répondre