fbpx

Covid-19 : La Tanzanie s’apprête à vacciner sa population

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après le déni de feu Président John Pombe Magufuli de l’existence du Covid-19, le pouvoir actuel prend au sérieux cette pandémie. La présidente Samia Suluhu Hassan a annoncé, il y a quelques jours, son projet de vacciner sa population.

«Elle se fera sur la base du volontariat», a annoncé Samia Suluhu Hassan, la présidente de la République unie de Tanzanie. Elle n’a pas néanmoins précisé la date du début de cette campagne. Mais, dans l’archipel tanzanien de Zanzibar, les fonctionnaires et travailleurs humanitaires sont déjà autorisés à se faire vacciner.

Après son accession au pouvoir après la mort du Président John Pombe Magaufuli, elle avait permis, début juin, à des organisations internationales d’importer des vaccins pour leurs employés.

Elle a aussi mis en place une nouvelle task force Covid, autorisé de nouveau la publication des chiffres sur le virus et a entamé des démarches pour rejoindre le programme Covax… qui assure aux pays pauvres un accès aux vaccins anti-Covid.

Ce pays d’Afrique de l’Est était jusqu’ici l’un des derniers pays de cette communauté à ne pas avoir encore commencé à vacciner sa population.

Avec la troisième vague, près de 200 nouveaux cas ont été enregistrés pour la seule journée de jeudi, 22 juillet. Ce qui entraîne le débordement des hôpitaux, manque d’oxygène, des médecins débordés, etc.

Avec le début de la vaccination, la Tanzanie va rejoindre d’autres pays de la Communauté est-africaine (CAE) tels le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya qui ont déjà commencé la vaccination de leurs populations. Au Burundi, seules les agences onusiennes ont été autorisées à vacciner officiellement leur staff.

 

 

 

Partager.

Répondre