Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Crédit agricole du Maroc: des résultats en forte croissance au T3/2019

Crédit Agricole Maroc

Crédit agricole du Maroc: des résultats en forte croissance au T3/2019

Le Crédit agricole du Maroc devenu une machine à fric, affichant une insolente rentabilité et des performances tant commerciales que financières que lui envieraient les meilleures banques du continent. Qui l’eut cru ? Et c’est pourtant le visage qu’arbore avec tant de fierté cet établissement financier, jadis spécialisé, mais qui est devenu une véritable banque universelle, même si son core business reste l’agriculture.

Tarek Sijilmassi, Président du directoire du Crédit Agricole du Maroc.

Dans leur ensemble, les indicateurs de performances du Crédit agricole du Maroc (CAM) sont en nette amélioration à l’issue des neuf premiers de l’année 2019.

Ainsi, le produit net bancaire du Groupe, c’est-à-dire le cumul de la marge d’intérêts, des commissions et autres résultats sur activités de marché, a augmenté de 13% pour s’établir à 2,8 milliards de dirhams. Une performance fort louable, si l’on sait que l’activité du secteur connaît un net ralentissement.

Ce résultat n’aurait pas été possible si sur le plan commercial, dans la collecte d’épargne, comme dans la distribution, la banque n’avait maintenu son rythme de croissance.

En effet, l’encours de crédits distribués atteint 85 milliards de dirhams et les ressources clientèle, 83 milliards de dirhams) ont respectivement progressé de 3,6% et 1%.

L’impact au niveau de la rentabilité de la banque et de l’ensemble de ses filiales n’a pas tardé à se faire sentir. Le résultat net part du groupe, le fameux RNPG, s’établit à 444 millions de dirhams au 30 septembre 2019 en progression de 2,26 % par rapport au troisième trimestre de l’exercice écoulé.

Si l’on s’intéresse uniquement à la banque, en ne prenant pas en compte ses filiales, le résultat net social s’est établt à 250 millions de dirhams, toujours à fin septembre 2019, en progression de 7% comparativement au 30 septembre 2018.

L’évolution de ses performances du compte de résultat se ressent dans les fondamentaux bilantiels. Ainsi, les fonds propres réglementaires du Groupe s’établissent au 30 Septembre 2019 à 11,2 milliards de dirhams en progression de 5% par rapport à fin décembre 2018.

Il convient de rappeler qu’au cours de l’année, la banque a réussi à mobiliser avec succès 850 millions de dirhams, dans le cadre d’une opération d’émission de dettes subordonnées perpétuelles. Cette émission obligataire a été sursouscrite 2.49 fois, soit plus de 2 milliards de dirhams demandés.

Grâce à ladite émission, le CAM a procédé au renforcement de ses fonds propres et de son ratio tier one, se donnant ainsi les moyens d’accompagner les ambitions stratégiques du Plan CAP 2023.

Enfin, les projets en cours avancent de manière fort convenable, notamment le chantier de la digitalisation qui représente aujourd’hui pour la Banque un accélérateur de l’inclusion financière et un moteur de développement des services bancaires au quotidien.

Banque Crédit Agricole du Maroc Tarek Sijilmassi Tariq Sijilmassi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*