fbpx

Notre grand entretien en avril dernier avec Elisabeth Moreno, actuelle ministre française à l’Egalité des Femmes, alors vice-présidente de HP

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En avril dernier, Elisabeth Moreno, actuelle ministre française à l’Egalité des Femmes, nous avez accordé un entretien, alors qu’elle était vice-présidente de HP et directrice générale de HP Afrique. En ce mois d’août, nous le republions intégralement. Bonne lecture. 

La transformation numérique de l’éducation est en marche. Les nouvelles générations grandissent avec les outils numériques grâce auxquels ils peuvent apprendre mieux. Leader mondial dans le domaine des imprimantes, ordinateurs, appareils mobiles, solutions et services, HP s’est positionné sur ce marché qui se chiffre à des milliards de dollars. Pour autant, HP entend y œuvrer pour l’amélioration des systèmes éducatifs, dans son approche Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) surtout en cette période de fermeture des écoles imposée par le Covid-19. La Vice-présidente de HP et Directrice générale de HP Afrique, expose l’approche du géant mondial sur la question de l’éducation.

tinmar 970

 

« Nous venons de lancer le programme BeOnline qui permet aux écoles d’accéder gratuitement à l’écosystème requis pour un environnement pédagogique à distance »

 

AFRIMAG : L’éducation est un marché numérique dont la croissance s’exprime en milliards au cours des deux prochaines décennies. Quelle stratégie HP a-t-elle mise en place pour assurer sa part de ce marché promoteur ?

Elisabeth-Moreno-Vice-présidente-de-HP-et-Directrice-générale-de-HP-Afrique

Elisabeth Moreno, Vice-présidente de HP et Directrice générale de HP-Afrique

Elisabeth Moreno : Le numérique est un marché évolutif ancré dans tous les types d’industries. Agissant comme l’un des acteurs majeurs du secteur technologique, le marché numérique a besoin d’un cycle d’innovation continue et c’est pourquoi HP contribue à son évolution en investissant constamment dans la création de nouvelles technologies, surtout en relation avec l’éducation. De plus, nous croyons en la nécessité de soutenir la main-d’œuvre locale à l’adoption de la transformation numérique grâce à l’éducation et mettons en place tous les moyens nécessaires pour favoriser l’évolution des « natifs numériques », cette jeunesse née dans l’ère digitale – à travers les plateformes d’apprentissage hybride, l’intelligence artificielle, les systèmes basés sur le cloud, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et les services de consommation à la demande. Ainsi, nous pouvons aider au développement d’une main-d’œuvre plus agile et axée sur le monde numérique pour l’avenir.

Au-delà de la rationalité économique, que fait HP pour contribuer à la réduction de la fracture numérique en Afrique ?

L’exclusion numérique fait référence à une déconnexion sociale entre les consommateurs qui ont les moyens d’acheter des outils technologiques et ceux qui ne le peuvent pas. La capacité de chaque individu à accéder et à contribuer efficacement à l’information, aux idées et aux connaissances est essentielle dans une société où l’accès à l’information est important. Dans ce contexte, HP s’engage à offrir aux consommateurs des produits et des prix adaptés au marché pour pouvoir encourager la standardisation et l’accès à l’information.

Dans le même contexte, pour répondre aux contraintes de fermeture des écoles imposée par le Covid-19, nous venons de lancer le programme BeOnline qui permet aux écoles d’accéder à la totalité de l’écosystème requis pour un environnement pédagogique à distance complet. Ces services seront fournis gratuitement aux écoles jusqu’à la fin de l’année scolaire et faciliteront la création d’une école virtuelle complète comprenant des programmes de cours numériques, des devoirs virtuels, une présence en ligne et une évaluation en ligne, parmi d’autres fonctions de soutien. Outre les services de conseil en informatique, HP fournira aux écoles le programme HP LIFE – un programme de 32 modules sur les compétences entrepreneuriales et les connaissances techniques destiné aux jeunes. Ces modules sont disponibles en ligne et les étudiants peuvent suivre les cours en toute autonomie afin de recevoir un certificat à la fin de la formation.

BeOnline s’inscrit aussi dans l’engagement de HP à améliorer les acquis pédagogiques de 100 millions personnes dans le monde d’ici 2025 et à mettre en place des programmes pédagogiques adaptés afin de concrétiser ses objectifs de manière pérenne, tel que la classe du futur, les studios d’apprentissage HP, les Digital School Awards, HP LIFE et les HP Teaching Fellows.  

L’Afrique est un marché en friche, du point de vue économique. HP dispose-t-elle d’une stratégie particulière pour faire profiter ce continent de l’essor de ses activités dans le monde ?

L’Afrique abritera bientôt la deuxième population continentale du monde. À mesure que l’économie panafricaine se développe, le marché africain représente un énorme potentiel qui se doit d’être exploité et qui bénéficiera à tous les acteurs du marché. Ceci-dit, la complexité est de savoir comment le développer sur le long terme. Les nouvelles technologies et la numérisation de l’information sont devenues l’un des principaux facteurs de développement économique. On voit, pour l’Afrique, un modèle de développement économique similaire à celui appliqué aux pays développés. C’est certainement un marché en friche mais avec beaucoup de potentiel qui mérite d’être encouragé par le choix collectif d’adopter les technologies émergentes et par le développement d’infrastructures nécessaires pour soutenir une main-d’œuvre future solide, adaptée aux besoins du marché local et bien équipée.

Comment HP gère-t-elle la part d’incertitude dans un secteur où l’innovation technologique détermine une part non négligeable des marchés ?

De nos jours, l’incertitude est présente dans toutes sortes d’économies et l’Afrique souhaite prendre des mesures constructives pour intégrer une culture de travail progressive en terme technologique pour l’éducation. C’est pour cela, qu’il est important d’investir continuellement dans une éducation basée sur les nouvelles technologies afin d’assurer aux personnes, à l’économie, au gouvernement, et à l’industrie une vision progressive et stable.

Partager.

Répondre