fbpx

Mali : La junte affirme avoir déjoué une tentative de putsch

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir annoncé la veille la décision de Bamako de quitter le G5 Sahel, la junte au pouvoir depuis août 2020 au Mali a accusé, dans un communiqué lu à la télévision d’État hier lundi 16 mai, des officiers de l’armée « soutenus par l’Occident » d’avoir tenté un coup d’État la semaine dernière.

« Dans le dessein malsain de briser la dynamique de refondation du Mali, un groupuscule d’officiers et de sous-officiers antiprogressistes maliens a tenté un coup d’État dans la nuit du 11 au 12 mai 2022 », indique le communiqué du gouvernement de transition installé par les militaires. Selon la junte, « ces militaires étaient soutenus par un État occidental », mais elle ne précise pas l’Etat en question. Une dizaine de militaires ont été arrêtés et seront déférés devant la justice.

Des mesures de sécurité renforcées, avec notamment des points de contrôle routiers aux frontières et aux portes de la capitale, ont été mises en place afin d’identifier d’éventuels complices de ce putsch manqué, indique l’AFP et Reuters qui citent le communiqué du gouvernement malien. A Bamako, certains observateurs s’interrogent sur l’authenticité de ce que les autorités présentent comme une tentative de coup d’Etat. Ils s’appuient sur le fait le pouvoir n’a jamais présenté les conclusions de l’enquête sur une tentative d’assassinat au couteau du colonel Assimi Goïta alors qu’il priait dans une mosquée de la capitale. Plusieurs mois après, personne ne sait la suite qui a été donnée à cette affaire.

Partager.

Répondre