fbpx

Nigeria : le Président Buhari promet plus d’emplois en 2022

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le président Muhammadu du Nigeria 


Le Chef de l’Etat du Nigeria Muhammadu Buhari a déclaré le 31 décembre dans son message du nouvel an, que de nouveaux emplois sont en route pour les Nigérians au cours de l’année 2022.

Il a précisé que son administration déploierait des plateformes TIC (technologies de l’information et de la communication) dans le but de créer des emplois et d’assurer la diversification de l’économie pour soutenir d’autres secteurs émergents. «En 2022 et à l’avenir, notre administration s’efforcera de tirer parti des plateformes TIC pour créer des emplois, tout en veillant à ce que la diversification de notre économie soutienne davantage d’autres secteurs émergents. Je suis fier d’annoncer que plusieurs investisseurs étrangers profitent de notre classement comme l’un des principaux écosystèmes de start-up en Afrique pour investir dans notre économie numérique», a-t-il annoncé.

En ce qui concerne l’économie, il a déclaré que la croissance de 4,03% du PIB au troisième trimestre de 2021 est révélatrice de la reprise enregistrée dans l’économie et de la confiance qui se manifeste à travers les politiques que le gouvernement a mises en place après l’apparition de la pandémie. «Nous pouvons également rappeler que cette croissance récente est suivie de près par la croissance de 5,1% (en glissement annuel) en termes réels enregistrée par le Nigeria au deuxième trimestre de 2021. Cette croissance était l’une des meilleures enregistrées par une nation à travers l’Afrique sub-saharienne. La croissance de 5,1% à cette époque était et reste la plus forte croissance enregistrée par l’économie nigériane depuis 2014», a expliqué le Président Buhari.      

«Malgré les défis auxquels nous avons été confrontés en tant que nation, la bonne nouvelle est que nous avons jusqu’à présent enregistré quatre trimestres consécutifs de croissance après les taux de croissance négatifs enregistrés au cours du deuxième et du troisième trimestres de 2020 en raison de l’effet de la pandémie de Covid-19», s’est-il félicité.  

Partager.

Répondre