fbpx

Pétrochimie : La sud-africaine Sasol renonce à l’emprunt obligataire de 2 milliards de dollars annoncé

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Assailli par les difficultés, le géant sud-africain de pétrochimie devait solliciter les marchés financier pour un montant de 2 milliards de dollars. Cependant, avec le redressement des cours et de la demande, ce projet de levée de capitaux est rangé au tiroir.

Les marchés sud-africains qui attendaient, durant le second semestre 2021, une émission historiquement élevée quant à son montant risquent d’être déçus. Car pour la Sasol, plus besoin de s’adresser aux marchés primaires de la dette pour lever 2 milliards de dollars comme, elle l’avait initialement prévu. En effet, pour la restructuration de ses filiales et activités, les ressources internes devraient suffire, selon une communication faite en début de semaine par son management.

«La décision a été prise de ne pas poursuivre avec cette émission de droits étant donné les perspectives macro-économiques actuelles et les progrès significatifs réalisés dans le cadre de nos initiatives de plan de réponse », ont affirmé les dirigeants de Sasol.

Le pétrochimiste Sasol avait souffert de la chute vertigineuse des cours du pétrole et des produits dérivés avec la pandémie du Covid-19 et surtout les mesures drastiques prises par le gouvernement sud-africain pour enrayer sa progression. Pour se tirer d’affaires, ce major a été obligé de céder d’importants actifs qui ont engrangé quelque 3,3 milliards de dollars à ce jour. De plus, d’autres ventes de participations pourraient générer jusqu’à un demi-milliard de dollars dans les mois à venir.

Partager.

Répondre