Dernières nouvelles
Accueil » Actualité » Ebola, infrastructures, fonds souverains, échanges interafricains…. Les leçons de Bertrand Badré

Ebola, infrastructures, fonds souverains, échanges interafricains…. Les leçons de Bertrand Badré

Bertrand Badré, Directeur général de la Banque mondiale

Bertrand Badré, Directeur général de la Banque mondiale

En marge du forum de The Atlantic Dialogues, le Directeur général Finances de la Banque mondiale, Bertrand Badré est revenu devant un parterre de médias sur plusieurs questions de l’heure parmi lesquelles l’épidémie Ebola, le rôle des infrastructures dans le développement de l’Afrique, la constitution de fonds souverain, les échanges économiques entre pays africains…

Dans la lutte contre Ebola, Bertrand Badré a indiqué que la Banque mondiale encourage la mobilisation des milliers de professionnels de la santé pour venir à bout de l’épidémie. Tout en mentionnant qu’en matière de communication, les gens ne doivent pas confondre les trois pays où sévit le virus avec l’ensemble de la zone ouest-africaine. Car, dit-il, cela peut impacter négativement les économies de toute cette région.

Concernant les infrastructures, le Directeur général de la Banque mondiale a montré que l’Afrique doit faire davantage, particulièrement sa partie subsaharienne. Sinon, le déficit en infrastructures dans cette région constitue un véritable frein à la croissance économique. Certaines études estiment même que cela limite la production des entreprises jusqu’à 40 % (Ndlr). La constitution de fonds souverains est aujourd’hui la mode. Mais faut-il savoir l’orienter vers des investissements rentables. Le fonds souverain norvégien, dit-il, est un bel exemple à suivre.

Enfin, Bertrand Badré exhorte les Etats africains à intensifier les échanges commerciaux et n’a pas manqué de souligner le dynamisme des entreprises marocaines en Afrique subsaharienne.

Banque mondiale Bertrand Badré

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*