fbpx

L’Afrique du Sud offre ses doses du vaccin AstraZeneca à l’Union africaine

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A cause de son variant au Covid-19 qui a montré une certaine résistance au vaccin d’AstraZeneca, l’Afrique du Sud ne veut plus des doses reçues des laboratoires Serum Institute of India (SII). L’administration de Cyril Ramaphosa a purement et simplement décidé d’en faire don à l’Union-africaine.

En plus de s’être battu pour acquérir quelque 670 millions de doses de vaccin pour les pays du continent, alors qu’il était président en exercice en 2020, Cyril Ramaphosa vient de faire un beau geste. En effet, selon son ministre de la Santé, Zweli Mkhize, la nation Arc-en-ciel va offrir les doses de vaccin AstraZeneca déjà reçues à l’organisation continentale. La raison de cette générosité est que l’étude préalable faite avant le démarrage de la campagne de vaccination a montré qu’il n’était pas efficace sur le variant 501Y.V2 du nouveau coronavirus.

«Les doses d’AstraZeneca que nous avons achetées ont été offertes à la plateforme de l’UA, dont nous faisons partie, et l’institution les distribuera aux pays qui ont déjà exprimé l’intérêt pour l’acquisition du stock. Soyez donc assurés qu’il n’y aura pas de dépenses inutiles et stériles», a écrit le responsable sud-africain sur son compte Twitter.

Pour rappel, ce sont 1 million de doses que Pretoria a reçu de l’indien SII et devait en recevoir 500.000 autres. L’Union africaine devra procéder assez rapidement au dispatching, puisque ces vaccins arrivent à expiration avant fin avril.

Partager.

Répondre