Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Nouakchott abrite la 7ème Conférence Générale de l’Electricité

Nouakchott abrite la 7ème Conférence Générale de l’Electricité

Pour la première fois, Nouakchott, la capitale mauritanienne, a abrité, les  11 et 12 décembre 2018, la Conférence Générale de l’Electricité, 7ème du nom, organisée par le Comité Maghrébin de l’Electricité (Comelec), structure de l’UMA créée en 1989 et regroupant les cinq sociétés d’électricité des pays du Maghreb : ONEE (Maroc),  Somelec (Mauritanie), Sonelgaz (Algérie), Gecol (Libye) et Steg (Tunisie).

Sur deux jours, les participants à cette importante rencontre ont débattu de thématiques différentes liées à l’énergie à partir de présentations d’experts en le domaine.

La conférence de Nouakchott a été ouverte, par un échange d’allocutions entre Moncef Harrabi, Président-directeur-général de STEG, président en exercice du Comelec et Mohamed Salem Ahmed, directeur général de la Somelec, souhaitant la bienvenue aux participants au nom de la Mauritanie. Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines, absent, a été représenté à la cérémonie d’ouverture par Mohamed Yargueit Chargé de missions au MPEM.

En termes d’interconnexion,  une première recommandation allant dans le sens de la mise en œuvre d’un projet d’interconnexion accompagné de manière indissociable d’un projet de protection contre les cybers attaques, a été faite. La proposition de créer, dans l’un des pays du Maghreb, un  Centre dédié à la recherche et à l’échange d’informations  va dans le même sens. Elle permettrait de rattraper le retard constaté par certains participants dans le domaine de la recherche et développement. Une autre proposition penche plutôt pour la création d’un cycle de formation commun aux cinq pays, coordonné par le Comelec.

Toutes les recommandations formulées par les participants, et susceptibles de favoriser l’émergence d’un marché commun de l’électricité au Maghreb, ont été synthétisées,  et rendues comme suit, dans un rapport final lu pendant la cérémonie de clôture :

  • L’harmonisation à l’échelle maghrébine, des cadres réglementaires et techniques vers la migration des réseaux intelligents,
  • Le renforcement des interconnexions maghrébines, euromaghrébines et afro-maghrébines ;
  • Nécessité d’une flexibilité des systèmes maghrébins pour une meilleure utilisation des ressources renouvelables,
  • La mutualisation des savoir-faire et de l’expertise pour le développement de nouvelles compétences à travers le centre commun de formation.

Cette année, la conférence générale portant sur le thème «les réseaux intelligents pour l’accélération de l’intégration des renouvelables dans le Système Electrique Maghrébin», a aussi organisée, pour la première fois, une exposition (l’Energie au Maghreb) en marge des travaux du Comelec.

 

Partagez !
RSS
Facebook
Facebook
Google+
https://afrimag.net/nouakchott-abrite-la-7eme-conference-generale-de-lelectricite/
LinkedIn
Energies

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*